Médiation. Le droit de critiquer

Médiation. Le droit de critiquer

"Une chaine indépendante, comme la vôtre, ne devrez pas faire de la désinformation ! Celle qui dérange l'Etat !" LIRE LA SUITE...

 Nous sommes une chaîne privée grand public et  nos journaux entendent relater les évènements du jour avec objectivité et impartialité. Notre fonction est, je vous le rappelle d'informer, et non d'afficher notre opinion ou nos intimes convictions. Nous sommes un média neutre et chaque jour notre ligne éditoriale le prouve. Tous les jours nous faisons des choix, certains plaisent, d'autres moins…La très sensible balance de l'information est parfois difficile à régler pour être équitable. L'actualité principale ou plus précisément celle que nos journaux de masse désignent comme étant  la importante du jour n’est pas, obligatoirement celle qui répond à vos souhaits mais ne doutez pas, pour autant, de notre sérieux et de notre professionnalisme. Nos journaux n’affichent aucune couleur politique mais l’actualité économique, sociale du moment est pilotée par le pouvoir exécutif actuel, c’est donc à lui que nos JT s’intéressent en commentant et analysant ses décisions,  tout simplement. Dans notre démocratie, il est pleinement légal, si besoin est, de critiquer l’Etat et ses dignes représentants.

NB : Le droit à l’information ainsi que la liberté d’expression et de critique constituent des droits fondamentaux et des conditions essentielles à une société démocratique. 

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent