Médiation. Le droit de témoigner

Médiation. Le droit de témoigner

DirectLCI
Angélique a été assassinée à Wambrechies près de Lille. L'une de nos équipes a pu recueillir le témoignage de sa soeur. Un téléspectateur nous écrit : "Je veux vous faire part de mon effarement face aux choix éditoriaux qui sont les vôtres. Je ne supporte plus la manière dont vous vous servez de la douleur de nos concitoyens pour donner de la matière à vos JT. Je suis sidérée de voir à l'écran la mère d'un des enfants décédé sur le passage à niveau il y a quelques mois, ou encore la jeune soeur de la jeune fille de 13 ans assassinée. Leurs témoignages n'apportent rien à l'information, vous dressez des barrières entre les citoyens." LIRE LA RÉPONSE :

Ces faits divers horribles riches en émotion laissent peu de nos téléspectateurs indifférents, beaucoup veulent en savoir davantage, nos rencontres avec les proches de victimes leur permettent de tourner une page macabre... Ces interviews sont souvent des pansements pour les familles qui ont besoin d’exprimer avec dignité leur douleur en mémoire de leur disparu, de parler d'elle ou de lui face à tout le monde. Ces témoignages de mère ou de sœur sont également des calmants pour une société parfois avide de vengeance. Notre but est d’éviter "de dresser des barrières entre les citoyens". Ainsi, nous espérons chaque jour trouver l’équilibre entre le droit du public à être informé et le respect des personnes soumises à la pression médiatique, celles qu’une actualité dramatique a propulsé sur le devant de la scène...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter