Médiation. Le froid fige nos JT

Médiation. Le froid fige nos JT

Depuis plusieurs jours, l’arrivée du froid de Russie fait la une de nos journaux...Un téléspectateur nous écrit : "Nous sommes le 25 février. C'est l'hiver. Il fait -7°C à Strasbourg, -1°C à Marseille. ARRÊTEZ !!!!!!!! Vous pourrez parler de la vague de froid quand il fera -50, mais là!!! Êtes-vous sérieux? On n'est pas en Sibérie non plus!" LIRE LA RÉPONSE :

Dire que le mercure chute en hiver n’est, effectivement, pas une information en soi. Le traitement médiatique du froid semble, parfois, excessif ! Mais, il faut bien l’admettre, lorsque l’actualité a peu d’appétit, les JT s’emparent  des aléas météorologiques, un choix validé par les audiences...La pluie et le bon temps fédèrent plus qu’ils ne divisent. Mais, cette réalité cathodique ne doit pas en cacher une autre, plus dramatique. Les températures négatives peuvent s’avérer mortelles pour les gens de la rue, pour les plus fragiles... Ces alertes répétées dans nos journaux appellent à la prudence, outre des recommandations personnelles, elles incitent à davantage de bienveillance.

Les articles les plus lus

Covid-19 : Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus continue sa progression

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

En cas de reconfinement, Blanquer aspire à garder les écoles ouvertes

EN DIRECT - Reconfinement : "Nous considérons qu'on ne peut pas attendre", plaide Karine Lacombe

Covid-19 : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner

Lire et commenter