Médiation. Le JT debout face aux vents

Médiation. Le JT debout face aux vents

"Florence" a fait la une de l’actualité ces derniers jours aux USA, certains nous reprochent d’en avoir trop parlé, d’autres au contraire ne comprennent l’intérêt de notre présence dans une région potentiellement dangereuse. Un téléspectateur nous écrit : "Comment pouvez-vous penser que de diffuser des images d'une journaliste à l'extérieur alors qu'un ouragan sévit puisse encore intéresser des téléspectateurs... Je pense que de rester dehors par ces conditions est purement idiot et n'apporte aucune plus-value au reportage…" LIRE LA RÉPONSE :

Nos téléspectateurs n’identifient pas toujours l’origine de nos images. Certaines, c’est parfois le cas, proviennent d’agences, des sujets que nous diffusons existent grâce à elles, elles sont montées et commentées en studio. Mais fort heureusement pour la qualité de notre information le plus souvent, ce sont nos journalistes qui les filment. En règle générale, nos envoyés spéciaux signent leur reportage en réalisant un plateau en situation. En prononçant quelques phrases face à la caméra, ils prouvent leur présence sur le terrain ce qui crédibilise leurs propos.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Un prix Pulitzer spécial pour Darnella Frazier, qui avait filmé le meurtre de George Floyd

EN DIRECT - Covid-19 : un cluster de variant Delta à Strasbourg, l'ARS déclenche un "plan d'actions immédiat"

Covid-19 dans un BTS : un élève l'attrape, tous les candidats ont 0/20 à une épreuve

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.