Médiation. Le JT n’a pas perdu son coq

DirectLCI
Les remerciements d’hier ont laissé place aux critiques : il y aurait trop de Notre-Dame dans nos journaux. Exemples : -"Ras le bol d'entendre parler sans cesse de cette cathédrale qui a brûlé. Le peuple a d'autres préoccupations en ce moment et attend des mesures concrètes du gouvernement concernant leur pouvoir d'achat." -"Alors voilà depuis que Notre-Dame a brûlé on ne parle que de ça au journal....mais que devient l'actualité…" LIRE LA RÉPONSE :

Notre-Dame trône dans les médias et semble pour certains de nos téléspectateurs indéboulonnable du sommaire de nos journaux. Inamovible, elle l’est depuis toujours car ancrée dans notre histoire, son incendie a rallumé notre intérêt pour cet édifice emblématique qui est soudain apparu bien fragile. Les autres actualités n’ont, pour autant, pas brûlé dans les cahiers de l’info, certaines ont été traitées brièvement, d’autres en revanche ont conservé leur place dans nos éditions. Les éternels sujets liés au pouvoir d’achat des Français ne sont partis en fumée, ils sont toujours là mais les mesures que devait annoncer le président de la République sont restées silencieuses et n’ont pour l’heure pas vu le jour.  Or,  nous ne pouvons pas présenter dans nos JT des réformes qui officiellement n’existent pas. 

Sur le même sujet

Lire et commenter