Médiation. Le malheur des autres n’est pas un jeu de mots

Médiation. Le malheur des autres n’est pas un jeu de mots

DirectLCI
Sexisme, écriture inclusive et fermeture de l’usine française Tupperware. Un téléspectateur nous écrit : " Comment se fait-il que dans le 20h de vendredi vous enchaîniez un reportage sur le sexisme dans le langage par un spot concernant la fermeture de Tupperware dont la première phrase évoque ""cuisinières"" et non pas ""cuisiniers et cuisinières""? Mari cuisinier et ma femme cuisinière,. Pourquoi donc encourager le sexisme dans ce reportage?" LIRE LA RÉPONSE :

Votre remarque n’est pas dénuée de sens…Mais notre JT ne s’était pas transformé, ce jour-là, en édition spéciale consacrée aux femmes, au harcèlement qu’elles subissent et à la féminisation du langage dans les documents officiels. Les 235 salariés Tupperware méritent davantage d’attention voire de compassion, leur avenir professionnel est incertain, la fermeture programmée de l’usine de Joué-lès-Tours étant synonyme pour la majorité d’entre eux de chômage. Une menace qui n’incite pas à jongler avec les mots, il serait bien peu respectueux et contraire à notre sérieux de confronter leur désarroi, leur angoisse à des clichés sexistes datant du siècle passé. Une situation économique et une perte d’emplois ne s’expliquent pas en ajoutant dans un commentaire des consonnes et des voyelles.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter