Médiation. Les automobilistes prudents font la queue...

Médiation. Les automobilistes prudents font la queue...

DirectLCI
Depuis la nouvelle de la grève pour alimenter les stations essences, vous avez créé une panique, les gens se ruent sur les pompes créant des fermetures et d'après vous ils n'y aura pas de pénurie comme il y a quelque mois. C'est vraiment ridicule d'avoir procédé de cette manière, quelques fois il serait mieux de se taire pour éviter ce genre de chose… LIRE LA RÉPONSE :

Conscients que ce mouvement de grève pouvait avoir des conséquences directes sur les réserves de carburants et engendrer un grave manque d’essence nous n’avons pas évoqué ce thème dans notre édition de 20 heures. Néanmoins, cette ruée vers les stations-services persiste, les automobilistes observent avec attention leur jauge et avant que la petite aiguille ne s’approche du rouge, d’un niveau critique par peur d’un réservoir à sec, ils grossissent les files d’attente devant les pompes et font le plein. Cette crainte se transmet de bouche-à-oreille, via les réseaux sociaux et, il est vrai via les médias. Sans surprise, ce vent de panique a déclenché des fermetures, plus de 800 stations-services sur 11 000 sont en chômage technique, en rupture de stock. Certains dépôts sont partiellement bloqués, certes l’approvisionnement continue mais la situation n’est pas rassurante et nos téléspectateurs ont le droit  de connaitre l’ampleur du problème, sa réalité et ses suites éventuelles, un point complet sur cette vraie ou fausse pénurie est donc à prévoir dans nos journaux aujourd’hui, notamment à 13 heures.

Plus d'articles

Sur le même sujet