Médiation. Les oubliés de l’inflation.

Médiation. Les oubliés de l’inflation.

DirectLCI
Les 16 millions de retraités ont déjà vu leur pension grignotée par la hausse de la CSG. Cette même pension ne sera plus indexée sur l'inflation. Dans nos JT les témoignages choisis ne satisfont pas certains de nos téléspectateurs. Exemple : "Quand vous faîtes un reportage sur les retraités dans vos journaux télévisés et les diverses atteintes à leur pouvoir d'achat, vous ne choisissez pas forcément les bonnes personnes qui ne représentent pas toujours l'ensemble de cette catégorie. Ex : un couple, percevant au moins 3000 €/mois, propriétaire, , allure ""cossue"", etc. Jamais vous n'interrogez des retraités isolés (veufs (ves) ou divorcés (es), célibataires, non propriétaires, avec moins de 1500€/mois, qui ne partent pas en vacances, ont toujours la même voiture depuis 15 ans ! ne vont pas au cinéma ni au resto, etc ! Evidemment, les premiers seront moins pénalisés sur leur budget que les seconds. Le loyer, l'électricité, le chauffage, etc sont pareils que l'on soit à 2 ou seul. Et ça, vous ne le montrez pas dans vos reportages ! C'est regrettable, car cela donne une image faussée de l'ensemble des retraités par rapport à des actifs qui ne gagnent que le SMIC, par exemple et qui se disent que les retraités ne sont pas si mal lotis ! LIRE LA RÉPONSE :

Un exemple permet de comprendre l’impact des décisions gouvernementales sur les ménages concernés. Mais un exemple expose une réalité partielle car vous avez raison de le souligner tous les retraités ne sont pas logés à la même enseigne. Ainsi pour expliquer du mieux que nous le pouvons à ceux qui nous regardent les réformes à venir, les exemples se succèdent et se complètent dans nos éditions. L’information est un feuilleton, tout ne peut pas être dit dans un même journal. Conscients de la fragilité de certains de nos témoignages au regard du montant du salaire minimum, nous avons dans le dernier 20 heures choisi 3 profils différents dont les pensions varient du simple au triple : 1314 euros pour l’un, 2 400 pour l’autre et 3762 pour le troisième. Pour ces trois personnes les conséquences sur leur retraite de base sont équivalentes. L’an prochain, elle n’augmentera que de trois euros par mois. Nous avons pris en compte pour ces 3 cas le montant de la CSG et la taxe d’habitation, le budget de chacun d’entre eux est et sera plus ou moins pénalisé par ces dernières mesures. Nous n’avons pas omis dans nos explications les 430 000 bénéficiaires du minimum vieillesse qui ne sont pas soumis à cet effort supplémentaire. Dans nos JT, nous essayons de parler de tout le monde mais un exemple reste un exemple qui par définition ne peut représenter tout le monde.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter