Médiation. Les victimes sont sur liste d’attente

Médiation. Les victimes sont sur liste d’attente

DirectLCI
Attaque à Paris, nos JT consacrent trop de temps au terroriste pour beaucoup de nos téléspectateurs mais trop peu à ses victimes. « Il a fallu attendre pour avoir des nouvelles des personnes hospitalisées suite à l'attentat. En revanche, comme d'habitude beaucoup de temps consacré au terroriste!!!! Je trouve cela scandaleux !!" LIRE LA RÉPONSE :

Les attentats terroristes se déclinent dans nos journaux le plus souvent en trois chapitres, nous traitons tout d’abord le factuel c’est-à-dire le déroulement des faits puis nous nous intéressons à l’auteur de l’attaque et à ses victimes. Mais pour informer il faut auparavant être informé et ce n’est pas toujours le cas.  Si l’identité du responsable du drame de samedi soir nous a été très vite communiquée par les autorités compétentes, celles des blessés et de la personne décédée sont restées plus opaques, elles ne nous ont pas été divulguées immédiatement. Nous savons désormais le nom du jeune mort poignardé mais nous ignorons encore tout de ses proches et de ses activités quant aux blessés nous ne connaissons que leur âge, leur nationalité, leur sexe et les hôpitaux dans lesquels ils sont soignés. Vous comprenez fort bien que par souci d’éthique, par respect pour les personnes concernées et leur famille nous nous refusons à les traquer en guettant, par exemple, les entrées et les sorties des centres hospitaliers parisiens. Notre carte de presse ne nous donne pas tous les droits, pour en savoir davantage et informer du mieux que nous pouvons ceux qui nous regardent,  il nous faut parfois attendre ! 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter