Médiation. Neutralité sans limite

Je tiens à vous signaler mon indignation concernant les interviews politiques qui ne sont absolument pas neutres…vos questions diffèrent avec les candidats, vous attaquez un candidat sur son programme et vous en protégez un autre. Sous des aspects de ""respect"", vous respectez qui vous voulez et descendez qui vous arrange. Quel beau métier vous avez!!! LIRE LA SUITE...

J’ai sélectionné votre remarque parmi tant d’autres du même type. En cette période sensible, les réactions de nos téléspectateurs à notre lecture politique des évènements du jour sont, disons, épidermiques…. Certes, les audiences de nos journaux nous confortent dans nos choix mais ceux qui considèrent nos analyses éditoriales impartiales et honnêtes ne nous le font pas savoir et, c’est bien dommage. Mes interlocuteurs sont, principalement, les mécontents et c’est à eux que je m’adresse. Notre principal objectif est d’informer du mieux possible le plus grand nombre de personnes. Notre cible est vaste et entend séduire les partisans de tous les candidats. Notre neutralité fait notre force, c’est en quelque sorte notre ADN, nous sommes un média de masse qui se refuse à choyer un camp plutôt qu’un autre. Ma réponse peut paraitre un peu pompeuse, elle espère simplement mettre les points sur les i et calmer l’hostilité des éternels insatisfaits. Les électeurs s’informent en nous regardant et conservent leur liberté de pensée en actionnant leurs neurones  Dimanche, ce sont eux qui désigneront les deux finalistes, pas les JT. 

Lire et commenter