Médiation. Pas de bonnet d’âne pour les JT

Médiation. Pas de bonnet d’âne pour les JT

DirectLCI
12 millions d'élèves ont repris hier le chemin de l'école, un rituel bien rôdé qui a lancé l'année scolaire et que nos journaux ont relayé. Un téléspectateur nous écrit : "La rentrée des classes est la même chaque année, quoi de nouveau, quoi d’intéressant. Ne peut-on pas parler des problèmes financiers des Français ou des néo-nazis inquiétants" LIRE LA RÉPONSE :

Il y a des actualités récurrentes, je vous l’accorde, la rentrée des classes en est une mais ce secteur d’activité qu’est l’éducation nationale possède toujours une place de choix dans bien des médias. Plus 12 millions d'élèves ont repris, cette semaine, le chemin de l'école, du collège ou du lycée, cette page immuable de notre calendrier demeure, au fil du temps, un événement important pour les enfants, les parents et le corps enseignant. Un chapitre que nous ne pouvons guère passer sous silence, tout simplement car il concerne près de la moitié de la population française. Si nous ne nous y intéressions pas, notre public ne le comprendrait pas, chaque année scolaire ayant, par ailleurs, son lot de nouveautés et notamment ses sempiternelles réformes dont nous devons parler. Mais, vous semblez avoir regardé nos journaux avec une attention très sélective, je vous précise que nous n’y avons pas placé, hormis le jour J, les sujets "Education" en pole position. Les thèmes abordés dans nos JT étaient, en ces premiers jours de septembre, davantage consacrés au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, au remaniement ministériel, au pouvoir d’achat des retraités sans oublier les manifestations d’extrême-droite dans la ville allemande de Chemnitz. Nos journaux suivent l’actualité du jour mais cette actualité a parfois tendance à se répéter. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter