Médiation. Quand les pauvres se répondent

Médiation. Quand les pauvres se répondent

DirectLCI
Ouverture des Restos du Cœur et portait social 2017 de l’Insee Un téléspectateur nous écrit : "J’ai vu votre reportage sur la vie des retraites, et des gens aisés Excusez-moi de vous dire que je touche seulement 1100 euros par mois et ma femme qui a 56 ne touche rien. Je suis propriétaire d’une maison je paye 900 euros de taxe d’habitation et 1000 euros de foncière mais vous faites des reportages sur des gens qui touchent pas mal, plus que nous et qui se plaignent de ne pas y arriver et nous on n’a pas le droit de se plaindre ! , je suis un peu écœuré " LIRE LA RÉPONSE :

Nos JT ont ouvert leur porte aux Restos du Cœur qui ont ouvert les leurs à 900 000 bénéficiaires. Cette 33eme campagne hivernale était, hier, à la une de l’actualité sociale. Cette France dans le besoin mérite un peu d’attention. Il est vrai qu’à ses côtés bien d’autres malheurs se bousculent, bien d’autres désespoirs s’épuisent dans le silence des médias. Notre souhait est d’intéresser tout le monde et de nous intéresser à tout le monde, en temps et en heure. Or, Hier, jour de l'ouverture des Restos du Cœur, la nouvelle édition de l’Insee sur le portait social de la France était publiée et faisait également les gros titres. Ce panorama de notre société apporte un éclairage sur le niveau de vie médian des ménages, c’est-à-dire les personnes dont les revenus n’excèdent pas 1800 euros mensuels. Ce sont donc ces Français appartenant à la classe moyenne  qui témoignaient dans notre reportage. Des familles qui, comme nous l’avons dit, "gagnent trop pour être aidées et pas assez pour vivre bien ". Hier, nos JT ont donc parlé des très pauvres et des Français de moins en moins riches.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter