Médiation. Retour au calme…

DirectLCI
Dispute sur notre plateau entre Gilbert Collard, qui défendait la victoire du RN, et Daniel Cohn-Bendit. Certains de nos téléspectateurs estiment que nous avons donné trop de place aux représentants du parti au pouvoir. Exemple : "Suite à l'altercation de D. Cohn Bendit et G. Collard, Je trouve inadmissible au nom de l'équité de parole que deux représentants du parti au pouvoir soient présents sur le plateau créant un déséquilibre flagrant dans le débat." LIRE LA RÉPONSE :

"Une soirée électorale ne se veut pas statique, les politiques présents lors d’une édition spéciale se succèdent sur notre plateau. Ce fut le cas hier. Aux réactions de nos invités sur le résultat du scrutin s’ajoutent les déclarations des têtes de liste des différents partis que nous retransmettons en direct. Il va sans dire que l’équilibre démocratique que nos téléspectateurs apprécient a été respecté. Le RN que vous estimez à tort sous- représenté au cours de cette édition spéciale a eu droit à plusieurs interventions et notamment celles de Marine Le Pen, Jordan Bardella, Louis Aliot et  Gilbert Collard.  Parallèlement, LaREM a été moins présente, le discours du 1er ministre et celui de Nathalie Loiseau n’ayant pas été diffusés lors de notre édition spéciale. Ce sacro-saint équilibre démocratique propre à notre République n’a donc pas perdu de sa superbe sur notre antenne et pour cause il répond à des règles strictes établies par le CSA, le temps d’antenne des uns et des autres ne dépendant pas de notre bon vouloir mais de la loi. 

Sur le même sujet

Lire et commenter