Médiation. Trop ce n’est pas toujours suffisant

Médiation. Trop ce n’est pas toujours suffisant

Nos journaux s’intéressent selon certains de nos téléspectateurs beaucoup trop aux Gilets jaunes. De nombreux messages…Exemple : "Encore des Gilets jaunes dans les journaux, pour parler de leur avenir...!!!! Vous êtes inconscients ou quoi ? vous les télés vous ne faites qu’attiser les colères ? " LIRE LA REPONSE :

Ils avaient le sentiment d’être oubliés par l’Etat, le sentiment que les médias ne les regardaient pas. Après un mois de manifestations, les téléspectateurs dans leur ensemble n’ont eu d’yeux que pour eux. L’opinion publique soutenait massivement leurs revendications, cette France en proie à une colère jaune ne pouvait pas être absente de nos éditions. Nos journaux relatent l’actualité du jour or cette actualité s’est dupliquée à l’identique des semaines durant. Que pouvions nous faire si ce n’est essayer de la comprendre, de l’expliquer grâce à des témoignages poignants. A ces cris du cœur se sont ajoutés des actes de violences qui ont paralysé les centre villes et cette actualité récurrente a fait des petits. A ces rassemblements de rue, le pouvoir exécutif a répondu en annonçant des mesures que nous détaillons autant que faire se peut. Pour mettre fin à cette crise sociale, le chef de l’Etat a lancé un Grand débat national, une concertation ouverte à tous dont nous résumerons les étapes. Les Gilets jaunes n’ont pas achevé leur tour de France, cette actualité omniprésente a, peut-être aujourd’hui,  perdu de son intensité mais elle est toujours là, nos JT ne peuvent donc pas encore lui tourner le dos ou la considérer comme étant négligeable. 

Sur le même sujet

Lire et commenter