Médiation. Un arbitrage médiatique

Médiation. Un arbitrage médiatique
DirectLCI
Bernard Tapie a de nouveau rendez-vous avec la justice. Il comparait dans l'affaire d'arbitrage controversé qui lui avait accordé 404 millions d'euros pour solder son litige avec le crédit Lyonnais. Un dossier qui ne laisse pas indifférent. Exemple : "Comment pouvez-vous prétendre diffuser une information objective quand aujourd'hui sur le sujet du procès Tapie, on vous entend au JT DE 20H ne donner la parole qu'à l'accusation et à personne de la défense avant que le procès ne soit commencé... Autant dire que vous condamnez Mr Tapie et que vous invitez l'opinion publique à en faire de même... " LIRE LA RÉPONSE :

Le JT n’est pas un tribunal. Notre sujet entendait expliquer à ceux qui nous regardent les raisons pour lesquelles Bernard Tapie se retrouve devant la justice, il était donc, vous en conviendrez, logique de donner la parole à l’accusation pour présenter les faits qui lui sont reprochés dans cette affaire politico judiciaire qui, depuis plus de 20 ans, s’affiche dans les médias. Je vous précise que seuls les avocats des parties civiles ont accepté de nous parler, Bernard Tapie et ses avocats n’ayant pas souhaité s’exprimer en ce premier jour d’audience. Le silence des uns n’implique ni celui des autres, ni le nôtre. 

Sur le même sujet

Lire et commenter