Médiation. Un classement loin des idées reçues

Médiation. Un classement loin des idées reçues

DirectLCI
Les Gilets jaunes critiquent parfois la mauvaise utilisation de l'argent public. Privilège des élus, manque de redistribution aux plus démunis. Cette semaine, le gouvernement a donné quelques chiffres qui vont souvent à l'encontre de certaines idées reçues. Ce sont les retraites qui sont les plus onéreuses et cette affirmation a fait grincer des dents les intéressés. Exemple : "Cela fait plusieurs fois que j'entends dans le journal télévisé que les retraites sont le plus grand poste de dépenses de l'Etat. Je tiens à vous rappeler que ce n'est pas celui-ci qui finance les retraites mais bien les salariés et les patrons avec leurs cotisations sociales. De plus, un retraité a cotisé toute sa vie et la retraite n'est pas une aide sociale mais un dû et un droit issu de ses cotisations pendant toute sa carrière. " LIRE LA RÉPONSE :

Nous avons détaillé le poids des prestations sociales sur les dépenses publiques et ce sont les retraites qui y pèsent le plus lourd. C’est une réalité, ce n’est pas un jugement qui vise à montrer d’un doigt accusateur les seniors et à les rendre responsables du malaise social actuel. Cette semaine, le gouvernement a présenté un livre de compte qui énumérait les sommes allouées aux uns et aux autres or dans ce classement les pensions de retraite arrivent en pole position devançant l’Assurance maladie et l’Education nationale. C’est cette articulation du budget de l’Etat que nous avons mentionnée dans différents JT. Les prestations sociales représentent 32,1% du PIB en France. Leur définition "générique" englobe bien des dépenses et les retraites restent un élément incontournable car c’est un dû, un acquis qu’aucun de nous ne remet en cause. Le devenir des retraités et leur pouvoir d’achat sont des thèmes récurrents dans nos journaux, tous les jours ou presque un sujet les concernant est diffusé dans nos éditions. 

Sur le même sujet

Lire et commenter