Médiation. Un dialogue de sourds

Médiation. Un dialogue de sourds

DirectLCI
Manifestation du 1er mai à Paris et présence massive de "Black Blocs" et violences près du pont d’Austerlitz. Beaucoup de téléspectateurs prennent position contre la droite, l’extrême droite, la gauche , l’extrême gauche, les syndicats , la police sans oublier la presse...Exemple : " Troubles à Paris vous servez la soupe aux casseurs jusqu'à féliciter leur capacité de mobilisation !!!! Vous servez la soupe au FN en désignant l'ultra gauche. Qu'en savez-vous? Les syndicats ne sont-ils pas responsable des excès? Que fait la police ? Votre analyse est un matraquage politique" LIRE LA RÉPONSE :

Au lendemain de ce 1er mai des questions restent posées et des réponses crédibles seront au sommaire de nos différents JT et débats. Mais avec des "si" il est aisé de définir le modèle à suivre, d’écrire le scénario parfait. Dans ce type d’affrontements nous ne sommes, je vous le rappelle, que des témoins. Nos récits sont épaulés par des images parfois trompeuses car nos caméras sont figées sur les actions qui se déroulent devant l’objectif et non sur les espaces plus calmes comme exemple les rues adjacentes à celles de la manifestation dans lesquelles hier les nombreux cars des forces de l’ordre étaient stationnés. Nous n’avons pas des yeux partout et c’est parfois bien dommage. Mais nos limites ne pénalisent en rien nos analyses destinées à informer voire à équilibrer la parole de tous les intervenants à défaut de pouvoir harmoniser leurs invectives... 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter