Médiation. Un loisir très critiqué

Médiation. Un loisir très critiqué

Ouverture de la chasse en France. Comme chaque année cette activité prisée par nombreux français est décriée par autant d’autres et nos reportages réveillent cette polémique. Exemple : " Il est inadmissible de promouvoir la chasse lors d'un journal télévisé, à notre époque où la maltraitance animale et les génocides animaliers sont récurrents La chasse n'est plus une nécessité dans notre pays, la préservation de la nature oui. Dommage de favoriser les lobbies dans vos reportages. LIRE LA REPONSE :

Notre métier est de rendre compte des événements du jour, l’ouverture de la chasse en est un. Il y a très officiellement plus d’un million de chasseurs en possession d’un permis, cette année le prix de la redevance a baissé, il a même diminué de moitié passant de 400 euros à 200 euros. Ce permis est désormais national et devrait permettre davantage la mobilité des chasseurs d’une région à une autre. Une nouveauté qui devient une information en soi et qu’il nous semble impératif de relayer. Cette réglementation relève d’un pouvoir législatif et non médiatique, l’élaboration d’une loi n’est pas de notre ressort. Vous n’êtes pas sans savoir que des quotas sont établis chaque saison, les animaux pouvant être abattus sont drastiquement contrôlés et le nombre de gibier limité par chasseur comme nous l’avons précisé dans l’un de nos reportages.  Il n’est pas question pour nous de défendre ceux qui apprécient cette activité ou de soutenir ses détracteurs. Notre fonction est de relater des faits en optant pour la plus grande neutralité.

Sur le même sujet

Lire et commenter