Médiation. Une guerre de territoire

Médiation. Une guerre de territoire

Dans le conflit du Haut Karabagh, les civils sont les premières victimes de cette guerre de territoire basée sur des divisions ethniques. Nous avons rendu compte de ce conflit avec les récits et les images de nos envoyés spéciaux. Des reportages filmés avec les Arméniens puis avec les Azerbaïdjanais. Des sujets qui n’ont pas été diffusés le même jour et qui dans un camp comme dans l’autre sont parfois mal compris. Hier ce fut le cas de celui vécu et filmé coté azéri. A ceux qui nous ont écrit, voici ma réponse :

Il y a des sujets difficiles, les conflits armés en font partie. Dans ce type de reportage, nous nous efforçons de montrer la réalité des faits aux téléspectateurs des journaux de TF1. Dans le conflit du

Haut Karabagh pour être au plus près de cette réalité, nos équipes relatent les éléments qu’ils vivent des deux côtés , dans les deux camps de cette lutte de territoire.  Ainsi nous avons diffusé des reportages de Michel Scott auprès des populations arméniennes écrasées sous les bombardements la semaine passée. Une autre équipe avec Liseron Boudoul a été envoyée pour raconter ces mêmes évènements vus par les azerbaïdjanais. Dans cette actualité comme dans les autres nous remplissions au mieux notre rôle d’informateur et chaque jour nous nous efforçons de rendre compte de ce que nous voyons au plus près de ceux qui font ou qui sont cette actualité. 

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 contaminations ces dernières 24 heures

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter