Médiation. Une guerre et une épidémie perdues dans un flot d’informations

Médiation. Une guerre et une épidémie perdues dans un flot d’informations

DirectLCI
Choléra : au Yémen, l'épidémie la plus virulente jamais enregistrée La crise humanitaire au Yémen, "une honte pour l'humanité" (ONG), etc... Pourquoi on ne parle jamais de choses comme cela à la télévision, mais seulement de débats stériles qui montent en épingle des faits anodins ... LIRE LA RÉPONSE :

Notre souhait est de délivrer à nos téléspectateurs chaque jour une information de qualité, honnête et fiable mais nous sommes un média de masse qui traite dans ses JT et ses débats les actualités grand public. Le Yémen est l’un de ces pays dont les médias parlent peu, la guerre, les massacres, les attentats et les désastres humanitaires qui s’y déroulent ne nous laissent pas indifférents mais nécessitent pour être relatés, correctement, du temps. Outre les combats locaux entre sunnites et chiites, la présence des djihadiste d'Al Qaïda et de Daech, une guerre par procuration et davantage géopolitique oppose en terre yéménite l’Arabie saoudite à l’Iran. Les rebelles, soutenus par Téhéran, contrôlent la capitale Sanaa et le nord du Yémen, les forces progouvernementales regroupées dans le sud sont épaulées par une coalition militaire dirigée par Riyad.  La situation dans ce pays du Moyen-Orient est pour le moins complexe et difficile à expliquer en deux minutes dans un JT à une heure de grande écoute. Ces conflits armés ont provoqué une crise humanitaire majeure. Vous avez raison de nous le rappeler. En plus de la famine qui menace les civils, une grave épidémie de choléra sévit. Elle aurait déjà fait près de 2000 morts selon l’OMS. La propagation de la maladie serait actuellement sous contrôle. Le nombre de nouveaux cas suspects a baissé d'un tiers depuis fin juin a précisé l’Unicef cette semaine. 

Plus d'articles

Sur le même sujet