Médiation. Une interview qui fait grand bruit

Médiation. Une interview qui fait grand bruit

DirectLCI
Nicolas Sarkozy mis en examen dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007 était l’invité du 20 heures. Un téléspectateur nous écrit : "Je regarde le JT de ce soir avec Mr Sarkozy, c'est la garde à vue qui continue ! c’est bizarre !" LIRE LA RÉPONSE :

La présence sur notre plateau de Nicolas Sarkozy au lendemain de ses longues heures de garde à vue et de sa mise en examen est largement commentée...sur nos sites et dans la presse en général. Éditorialistes, experts, politiques ou simples citoyens débattent sur le bien-fondé de l’accusation, de la défense et de la pertinence d’un tribunal médiatique avec des remarques parfois acides qui se veulent plus fiables que nos analyses journalistiques. Ceux qui critiquent notre regard sur cette enquête libyenne  devraient, après réflexion, modifier leur jugement sur la qualité de notre travail car une interview ne permet pas à une affaire judiciaire d’être classée sans suite, l’intervention de l’ancien président dans notre journal télévisé ne débouchant bien évidemment pas sur une ordonnance de non-lieu. L’instruction en cours conserve ses secrets et se poursuit loin de notre JT...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter