Médiation. Victoire australienne face au "Baron rouge"

Médiation. Victoire australienne face au "Baron rouge"

DirectLCI
A l’occasion du centenaire de la Grande Guerre, nous évoquons régulièrement ses batailles, ses épisodes, ses personnages dans nos JT. Un 21 avril 1918, les gros titres annoncent la mort du Baron Rouge, un redoutable pilote de l'aviation allemande et le 21 avril 2018 le 20 heures en parle. Un téléspectateur nous écrit : "Au sujet de la Première Guerre Mondiale, votre journaliste a commis une grave erreur au sujet de la mort du Baron Rouge : Ce ne sont pas les soldats australiens qui l'ont abattu (comment l'auraient-ils pu, le pilote allemand étant en l'air ?), mais le pilote canadien Roy BROWN aux commandes d'un Camel. Erreur à rectifier, donc !" LIRE LA RÉPONSE :

Votre remarque m’a incitée à éclaircir ce chapitre de notre histoire. Après avoir consulté les archives du centenaire 14-18, j’en arrive à la même conclusion que le journaliste accrédité défense qui a signé ce sujet dans le 20 heures. Le "Baron rouge" a été abattu par un tir d’artillerie alors qu’il était pourchassé par un avion canadien mais le tir qui lui fut fatal a été attribué officiellement aux soldats australiens postés au sol et non au célèbre pilote canadien. En procédant par élimination sur un avion cible, le documentaire «"The Death of the Red Baron" démontre que le tireur ne pouvait pas être un aviateur, le Baron rouge ayant été tué d’une seule balle. Ce tir n'a pas pu provenir d'une mitrailleuse d'avion car selon les experts leurs balles déchirent les organes internes et créent instantanément une onde de choc qui rend inconscient et empêche un pilote d’atterrir. Or le célèbre aviateur allemand a bien posé son Fokker dans le village de Vaux-sur-Somme  le 21 avril 1918. Sur le panneau commémoratif qui y est depuis édifié, il est d’ailleurs précisé que Manfred von Richthofen fut mortellement touché par un mitrailleur australien avant d’entrer dans la légende.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter