Ne pas écouter sans rien dire

Est-il possible dans nos journaux de laisser parler les invités politiques? Je suis choquée de voir que vous n’avez cessé de couper la parole à François Fillon. Ses réponses ne vous intéressent peut-être pas ? Mais nous OUI! une téléspectatrice en colère!

Le journal télévisé permet à nos invités politiques d'exposer leurs idées, de défendre leurs opinions, le rôle du journaliste est de leur poser des questions et de contredire, si besoin est, leurs affirmations. Les téléspectateurs ne connaissent pas obligatoirement, toutes les bases, les données du sujet commenté à l'antenne. Un invité répond à des questions dictées par l'actualité du jour et cette semaine, les quotas laitiers, les arrêtés anti-burkini  et les candidatures déclarées à la primaire de droite des Républicains guidaient notre interview, des questions précises s'imposaient donc, sur notre plateau. Les journalistes informent en respectant l'impartialité qui caractérise notre profession. "Il faut de tout pour faire un monde" dit-on, cette expression illustre les avis opposés que les  interviews politiques déclenchent. Les remarques dépendent de la couleur politique de ceux qui nous écrivent et au final, leurs félicitations et leurs critiques se complètent et s'annihilent. Je précise, par ailleurs que le temps de parole des uns et des autres résulte de textes législatifs.


Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter