VIDÉO 360 - 8500 personnes ont débattu à Paris pour trouver des solutions contre le réchauffement climatique

VIDÉO 360 - 8500 personnes ont débattu à Paris pour trouver des solutions contre le réchauffement climatique

Retrouvez toutes les vidéos LCI 360 sur l'application LCI disponible sur Android et sur iOS

LCI 360
DirectLCI
MOBILISATION - "Depuis l'été 2018, l'histoire s'est accélérée" aiment répéter les associations écologistes. Chaque mois, des citoyens se mobilisent et rassemblent des dizaines de milliers de personnes à travers le monde. Dimanche 27 janvier, à Paris, se tenait une "Agora pour le Climat". LCI vous propose de découvrir cette mobilisation en 360°, comme si vous y étiez.

Depuis septembre et la démission surprise de Nicolas Hulot, les citoyens engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique se donnent rendez-vous chaque mois pour "exiger des politiques ambitieuses et justes face à l'urgence climatique." Dimanche 27 janvier, 80.000 personnes se sont mobilisées en France : marches, chaînes humaines, "die-in" ou encore flashmobs : tout était bon pour se faire entendre.


A Paris, la mobilisation a pris la forme d'une grande agora citoyenne. "On a eu l'idée début décembre, donc avant l'annonce du Grand débat national, mais il faut croire que les débats sont dans l'ère du temps", nous confie, sourire aux lèvres, Andy Battentier, l'un des organisateurs. Le but de cette mobilisation : échanger, partager et faire émerger des initiatives parfois très locales pour agir "tout de suite". "On n'a plus le temps", poursuit le jeune homme.

Parmi les citoyens venus place de la République, malgré la pluie et le froid, on comptait quelques Gilets jaunes. Une évidence pour ces manifestants qui soulignent que justice climatique et justice sociale vont de paire. L'un des slogans affichés par les organisateurs était d'ailleurs très clair : "Fin du monde, fin du mois, même combat".


Katarina, Gilet jaune sur le dos et écologiste de la première heure, estime ainsi que l'on pourrait remettre l'accent sur les lignes de train pour limiter l'utilisation de la voiture voire même de l'avion, en rétablissant des trains de nuit en Europe.

Objectif : faire de 2019 l'année du climat

Pour les associations écologistes à l'origine de l'événement, "ce week-end a été l'occasion pour de nombreux citoyens de choisir la méthode d’action qui leur correspond le mieux. Ils disposent désormais d’un large éventail d’actions possibles allant de la désobéissance civile à la sensibilisation active de leurs proches et de leur cadre professionnel. Ils entendent maintenir la pression sur les responsables du dérèglement climatique et multiplier les actions contre les banques investissant dans les énergies fossiles."


Prochain rendez vous : une grève de l'école le 15 mars prochain pour les plus jeunes, en réponse à l'appel de la jeune suédoise Greta Thunberg. Le lendemain, toutes les générations de sympathisants se retrouveront pour une mobilisation internationale. Les militants espèrent ainsi "établir le rapport de force nécessaire pour que les acteurs politiques et économiques agissent enfin pour une société plus humaine et plus durable."

Pour une expérience optimale, nous vous conseillons d'utiliser l'application LCI depuis votre smartphone, disponible sur Android et iOS.  Depuis votre ordinateur, la vidéo est visible sur notre page Youtube.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter