VIDEO 360 - Pic du Midi : à l’intérieur des coupoles de l’observatoire le plus haut d'Europe.

Retrouvez toutes les vidéos LCI 360 sur l'application LCI disponible sur Android et sur iOS

LCI 360

DANS LES ÉTOILES - Embarquez dans "le vaisseau des étoiles" avec notre reporter et le directeur scientifique Eric Josselin pour découvrir les instruments cachés sous les coupoles de l'observatoire du Pic du Midi. Une visite exceptionnelle en vidéo 360° à 2877m d'altitude dans les Pyrénées Centrales.

La visite commence par l'une des coupole emblématique du Pic du Midi : le coronographe. Eric Josselin nous explique le principe de ce télescope dédié à l'observation du soleil inventé par Bernard Lyot au Pic du midi en 1930. Ce système est doté de quatre lunettes   "deux coronographes équipés  de disques occultants qui masquent le disque solaire pour pouvoir observer les protubérances […] et deux lunettes pour observer la surface du soleil". 

Ce telescope situé dans un environnement parfaitement pur en altitude  est une référence en Europe.

Puis la visite se poursuit dans le dédale de couloirs de l'observatoire pour nous amener sur une des terrasses ou l'on découvre un autre aspect d'étude scientifique qui a fait sa renommée historique au Pic, la météorologie.

Eric Josselin nous décrit la plateforme environnementale qui permet depuis peu d'étudier "...la physique de l'atmosphère".

Mais le Pic du midi s'est aussi forgé sa réputation de l'autre côté de l'atlantique en aidant la NASA a réaliser les clichés de la Lune pour la mission Apollo. Tellement ravis des clichés réalisés, la NASA décida en 1960 de financer la construction d'un miroir de 1M de diamètre nous raconte le directeur scientifique. Et c'est dans cette coupole Gentilli abritant un télescope type "Cassegrain"  de 1 mètre  (correspondant au diamètre du miroir) que Eric Josselin nous décrit les activités de recherches qui y sont réalisés.

[Comme le décrit le schéma ci dessus : Un telescope Cassegrain est doté d'un miroir principal convergeant (de taille variable) reflétant la lumière accumulé vers un miroir secondaire. L'observation se fait au travers de ce 2nd miroir. Plus la taille du miroir primaire est grande plus la lumière acquise est importante et donc améliore l'observation céleste.]

Enfin nous avons la chance de visiter le telescope Bernard  Lyot, le plus grand du Pic du Midi situé à l'extrême sud de l'observatoire.

Un emplacement étudié pour avoir les conditions d'observation les plus optimales nous expliquera Eric Josselin.

Ce telescope "Cassegrain" doté d'un miroir de 2M est le fleuron de l'étude astronomique en France et en Europe ou sont étudiés entre autre les "exoplanètes", planètes qui pourraient comme la terre abriter la vie!

C'est une visite rare et très instructive qui nous a été offerte par le directeur scientifique du Pic du Midi que l'on ne sera pas prêt d'oublier...

Voir aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter