VIDÉO 360 - Visites interdites : dans les coulisses de "Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon Dieu ?"

VIDÉO 360 - Visites interdites : dans les coulisses de "Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon Dieu ?"

Retrouvez toutes les vidéos LCI 360 sur l'application LCI disponible sur Android et sur iOS

LCI 360
DirectLCI
EN IMMERSION - Vous avez toujours rêvé d'observer le tournage d'un film sur un plateau de cinéma ? Nous vous emmenons avec notre caméra à 360° dans les coulisses de "Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?". Découvrez quelques secrets de réalisation, comme l'utilisation du fond vert en studio, ou encore comment créer artificiellement une averse dans une petit rue parisienne. Alors, bougez votre téléphone, et regardez tout autour de vous !

Rendez-vous dans les studios de Bry sur Marne (Val-de-Marne), où nous retrouvons le réalisateur Philippe De Chauveron, et toute l'équipe technique de "Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?". Quand nous arrivons sur place le studio est entièrement vide, avec une voiture placée au milieu. Durant deux heures, une quarantaine de personnes vont donc s'activer dans tous les sens, pour mettre en place un fond vert, de l'éclairage, les caméras, etc...

Pendant ce temps, les acteurs Medi Sadoun  et Frédérique Bel sont dans leur loge, pour une petite séance maquillage.

Vient alors la phase du tournage proprement dit. Et pour une scène qui ne dure que quelques secondes, plusieurs prises sont nécessaires, jusqu'à obtenir LA bonne, celle que vous verrez au cinéma !


Regardez notre reportage, vous découvrirez les trucages qui permettent de faire croire que la voiture est en mouvement, alors  que nous sommes enfermés dans un studio !

Une averse artificielle

Trois semaines plus tard nous retrouvons l'équipe à Paris, pour un tournage de nuit dans une petite rue du 8e arrondissement de la capitale. Cette fois, tous les garçons sont là : Medi Sadoun, mais aussi Noom Diawara, Ary Abittan, et Frédéric Chau, qui nous fait une petite visite guidée des installations. 


Là encore deux à trois heures de préparation sont nécessaires avant de débuter le tournage. Des rails ont ainsi été installés dans la ruelle privatisée pour la soirée. Et une énorme grue vient surplomber les toits des immeubles. Elle embarque un ingénieux système qui va créer artificiellement une pluie diluvienne sur 50 m. Car dans le scénario, deux des acteurs vont devoir courir sous cette averse déclenchée soudainement.


Vous l’aurez compris, c’est ce souci de détail pour réaliser la scène la plus parfaite possible qui demande parfois d’avoir recours à des moyens exceptionnels !

Pour une expérience optimale, nous vous conseillons d'utiliser l'application LCI depuis votre smartphone, disponible sur Android et iOS.  Depuis votre ordinateur, la vidéo est visible sur notre page Youtube.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter