A vendre : une couverture de Tintin estimée à 2,5 millions d'euros

A vendre : une couverture de Tintin estimée à 2,5 millions d'euros
LIVRES

VENTE - La couverture originale de l'album "L'Étoile mystérieuse", dixième aventure de Tintin signée en 1942 par Hergé, sera en vente dès samedi 24 janvier à la Brafa de Bruxelles, l'une des plus prestigieuses foires d'art et d'antiquités d'Europe.

Le Brafa, qui se tient à Bruxelles du 24 janvier au 1er février, pourrait faire encore monter les enchères du monde de la BD grâce à une couverture de L'Étoile mystérieuse. Estimée à 2,5 millions d'euros, c'est l'une des cinq couvertures originales aux mains de collectionneurs particuliers, et non de la fondation qui gère l'œuvre d'Hergé, explique Alain Huberty, co-fondateur de la galerie Petits Papiers-Huberty-Breyne, dont le stand à la Brafa accueille exclusivement des auteurs du "neuvième art".

Un marché juteux puisqu'en mai 2014, une double page réalisée à l'encre de Chine par Hergé, avait été adjugée 2,65 millions d'euros lors d'une vente organisée à Paris par la maison Artcurial, établissant un nouveau record mondial pour une œuvre de BD.

Une montée vertigineuse des cotes en 5 ans à peine

"La valeur d'une pièce se fait sur le nom, mais aussi sur la qualité. Une pièce exceptionnelle peut faire des prix exceptionnels eux-aussi, comme le montre la couverture de Tintin", souligne M. Huberty. Dans les années 1980, certains marchands ont commencé à acheter des planches, qui étaient alors revendues aux comptoirs de librairies spécialisées. Des salles des ventes ont ensuite pris le relais, ce qui a fait grimper les prix, renforcé l'intérêt du public et finalement consacré ces auteurs comme des artistes à part entière.

"On n'aurait jamais imaginé de tels chiffres il y a cinq ans", relève le galeriste, qui rappelle que les oeuvres des artistes contemporains les plus cotés se vendent à "plusieurs centaines de millions de dollars". Mais "tout ne vaut pas des centaines de milliers d'euros", estime Alain Huberty. Il pointe un risque de "bulle" pour les auteurs de second rang, mais pas pour les chefs-d'œuvre des "maîtres".

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent