Anna Todd, l'auteure d'"After" : " Je ne cherche pas à gagner des prix littéraires"

LIVRES

INTERVIEW – Elle vit un rêve éveillé. A 26 ans, Anna Todd, une jeune texane inconnue jusqu'ici, est devenue la star des adulescentes avec la série romantico-érotique After. Lue par plus de 1 milliard de lecteurs sur la plate-forme Wattpad, sa fanfiction inspirée du groupe One Direction est aujourd’hui un best-seller. Rencontre avec une jeune femme qui garde les pieds sur terre.

Comment vivez-vous votre succès ?
Je ne réalise toujours pas ce qui m'arrive ! Je ne sais pas si on peut être préparé à ce genre de chose. Jamais dans mes rêves les plus fous je n'aurai imaginé être écrivain un jour. Au mieux je me voyais en professeur. Même si j'adorais les livres, je n'osais même pas rêver de pouvoir écrire.

Il y a beaucoup de fanfiction sur Internet. Qu'est-ce qui a fait le succès d’After selon vous ?
Je pense que ça a été un mélange de beaucoup de choses. Quand j'ai commencé ma fanfiction sur le groupe One Direction, il n'y en avait pas tant que ça. Et les personnes qui écrivaient n'étaient pas assidues, alors que moi je postais des chapitres tous les jours. Qu'on aime ou pas le groupe et les histoires romantiques, les gens lisaient After car c'était disponible. Et puis avec les réseaux sociaux, tout est allé très vite.

Vos livres ont beaucoup fait parler d'eux à cause des scènes de sexe...
Je ne comprends pas pourquoi ! Il y a tellement de sexe dans les séries télé et au cinéma, alors pourquoi en fait-on tout un plat quand c'est dans un livre ? D'autant que les scènes de sexe ne représentent qu'un dixième du livre, ce qui n'est pas énorme. Les gens disent que mes livres sont érotiques parce qu'il y a des scènes de sexe, mais eux aussi ont des relations sexuelles, est-ce que ça veut dire que leur vie est érotique ?

A LIRE AUSSI >> After va-t-elle détrôner 50 Nuances de Grey ?

Vous avez publié le cinquième et dernier tome d’After. Êtes-vous triste de conclure les aventures de Tessa et Hardin ?
Un peu, car c'est un cycle qui s'arrête mais je n'ai pas envie d'écrire à l'infini sur Hardin et Tessa, au risque de lasser les lecteurs. Je me suis juste engagée à écrire un prequel à After, qui tournera autour du personnage de Hardin. Mais il n'y aura rien de plus. Je suis satisfaite de ce que j'ai fait jusqu'à présent.

Voulez-vous continuer à écrire ?
Oui et je travaille d'ailleurs sur un projet très différent d’After. Je ne peux pas trop en dire, mais ça reste dans la mouvance de romans pour jeunes adultes. Je suis très excitée.

Où en est le film avec la Paramount ?
Ça avance. Il y aura une communication officielle dans le mois, donc je ne peux rien dévoiler encore. Je peux juste vous dire que je ne vais pas écrire le scénario mais je pourrai donner mon avis. J'aurai aussi mon mot à dire sur le casting car je dois protéger mes lecteurs.

Que pensez-vous de la comparaison entre After et 50 Nuances de Grey ?
La comparaison me flatte même si elle n'est pas vraiment justifiée. Au niveau de l'intrigue, les deux livres n'ont rien à voir. J'ai adoré 50 Nuances de Grey car ça a changé ma façon de lire. Désormais je m'intéresse à d'autre chose qu'à la littérature pour les jeunes adultes.

A LIRE AUSSI >>  Metronews s'est plongé dans After, le livre téléchargé un milliard de fois...

Que répondez-vous aux personnes qui pensent que les fanfictions, ce n'est pas de la littérature ?
Je ne cherche pas à faire de la littérature, j’ai juste écrit un livre qui a plu. Je lis pour me divertir, pas pour voir qui est l'auteur le plus intelligent. Je ne cherche pas à gagner des prix littéraires, j'aime écrire c'est tout. Alors je n'écoute pas les critiques. La chose super avec les livres, c'est qu'on n'est pas obligés de les lire si on n'en a pas envie !

N'est-ce pas effrayant, pour une jeune fille de votre âge, de gagner autant d'argent d'un coup ?
C'est vrai que c'est excitant et effrayant à la fois. Tout le monde s'attend à ce que je change de vie. Mes amis s'étonnent que je n'aie pas déménagé, ou que je ne me sois pas achetée de voiture. Mais je n'ai que 26 ans, et si je dépense tout mon argent et qu'After reste mon seul gros succès, je n'aurai plus rien à 40 ans. Je sais ce que c'est que de manquer d'argent, donc je fais très attention.

Quel est l'achat le plus fou que vous ayez fait avec tout l'argent que vous avez gagné ?
(Elle réfléchit). J'ai acheté deux sacs, mais ils n'étaient pas si chers que ça. J'ai juste emmené ma famille à New-York pour Noël. Je n'ai pas envie de faire de folie, je veux continuer à avoir une vie normale.

Vous êtes en ce moment en France pour des séances de dédicace. Comment sont vos fans français ?
Ils sont adorables mais très calmes, plus matures que certains fans que j'ai rencontrés dans d'autres pays. En Amérique Latine, par exemple, c'était fou. Il y avait plus de 2 000 personnes qui criaient et pleuraient, c'était surnaturel. C'est l'expérience la plus dingue que j'ai jamais vécue.

Lire et commenter