Attentat contre Charlie Hebdo : pour Maryse Wolinski, son mari est tombé au champ d'honneur de sa profession

Attentat contre Charlie Hebdo : pour Maryse Wolinski, son mari est tombé au champ d'honneur de sa profession

HOMMAGE – La femme de George Wolinski a partagé son émotion jeudi matin sur RTL au lendemain de l'assassinat du dessinateur.

Au lendemain de l' attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo qui a notamment coûté la vie à son mari Georges Wolinski , Maryse Wolinski a partagé son émotion jeudi matin sur RTL. "Je me réveille évidemment avec une grande tristesse au cœur'', a déclaré la journaliste et écrivain qui était mariée au dessinateur depuis 1971. Maryse Wolinski a commencé tout d'abord par faire part de sa colère liée à la façon dont elle a eu connaissance du décès de Georges. ''J'ai appris la mort de mon mari par mon gendre. Aucune personne officielle ne me l'a annoncé. J'étais quand même assez scandalisée par ça. Si mon gendre n'était pas allé sur les lieux de la fusillade, je l'aurais appris par les médias'', a-t-elle expliqué.

LIRE AUSSI >> Charlie Hebdo : Honoré, le cinquième dessinateur à être tombé sous les balles

Maryse Wolinski a ensuite rendu hommage à son époux. ''Il était un homme d'une très grande humanité, d'une très grande générosité. C'était avant tout un éditorialiste talentueux. Il avait une réputation de misogyne, il ne l'était pas d'ailleurs et je reprendrai l'expression reprise dans un article du Point, il était le plus phallocrate des féministes, et je peux vous dire qu'avec moi, depuis 40 ans, il était un amoureux merveilleux, un guide, il était mon meilleur ami'', a-t-elle raconté.

''Une guerre contre la liberté''

Maryse Wolinski a poursuivi avec ces mots très dignes et très beaux : ''Je pense qu'il est mort avec ses camarades, avec ses frères, comme il disait de Cabu, au service de sa chère liberté pour laquelle il s'est toujours, toujours battu, je peux estimer qu'il est tombé au champ d'honneur de sa profession. Et que, ce qui s'est passé hier, c'est une guerre contre la liberté. Et cette guerre, nous devons la gagner.''

Dans ''Georges, si tu savais...'', Maryse Wolinski était revenue sur leur quarante années de vie commune et proposait de nouveaux codes de la vie à deux. A l'occasion de la sortie de cet essai en 2011, Georges Wolinski avait déclaré à Alsace 20 : ''C'est la compagne de ma vie, je ne conçois pas ma vie sans elle''. Désormais Maryse, elle, n'a plus le choix.

LIRE AUSSI
>>
Attaque contre Charlie Hebdo : la presse en deuil et solidaire
>>
Charlie Hebdo : qui sont les 12 "héros", victimes de l'attentat ?
>> Attentat contre Charlie Hebdo : Hollande rencontre Sarkozy sous le signe de l'union nationale

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : une proposition de loi déposée pour rendre obligatoire l'isolement des malades

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Lire et commenter