Caroline Vié : la critique ciné qui préfère les blonds

Caroline Vié : la critique ciné qui préfère les blonds

DirectLCI
Chaque jour, nous vous présentons un roman parmi les 646 nouveautés. Avec une forte majorité de nouvelles têtes.

Lire les 646 romans de la rentrée littéraire, pourquoi pas ? Mais il y a tant de films à voir, d’expos à visiter et de séries télé à suivre que Metro vous allège la tâche. Vous trouverez chaque jour notre sélection, de l’incontournable au confidentiel, pour choisir le bon bouquin. Aujourd’hui : Brioche de Caroline Vié (JC Lattès), 196 p., 16 euros

C’est qui, Caroline Vié ?
C'est la critique ciné de "20 minutes" depuis une décennie. Et en-dehors, l'alter ego de Scrat, l'écureuil de L'âge de glace – c'est elle qui le dit. La première fois qu'on l'a rencontrée, elle nous a montré son tatouage de Totoro, la créature fétiche de Miyazaki, sur l'épaule. Ça suffirait à prouver sa grandeur d'âme mais Caroline a une qualité en plus qu'elle ne doit qu'à elle-même : son premier roman.

D’accord, et de quoi ça parle ?

D'une critique de cinéma qui cache bien son jeu. Notre narratrice dézingue les acteurs trop sûrs de leur pouvoir de séduction, les interviews creuses qui sont prises pour l'Evangile, ce petit monde suffisant et hystérique qu'est le milieu du cinéma. Sauf qu'il y a... un acteur jamais nommé, qui entre dans le coeur de la journaliste comme un poignard. Il est rond et blond comme une brioche. Il n'est ni beau ni idiot, elle va l'aimer à la folie, au sens propre. Il est question de rapt et d'un pistolet coréen. On n'en dira pas plus, ce serait raconter la fin d'un film.

Et alors, c’est bien ?
Impossible de ne pas reconnaître le petit milieu et les petites divas, hommes et femmes, que Caroline Vié dépeint avec une ironie bienfaisante. Le terrain connu s'arrête là puisque la narratrice n'a rien en commun avec l'auteur. Elle a créé un personnage si plein, si vrai et si glaçant qu'on n'est jamais dans la complaisance autobiographique, juste dans la fiction pure. Son récit progresse en tension, en remarques terribles de lucidité, semant l'humour aux moments les plus inattendus. Ne le dites pas à mon chef, mais notre concurrente a beaucoup de talent.
 

Plus d'articles