"Charlie Hebdo" : Cabu, mort d'un caricaturiste emblématique

"Charlie Hebdo" : Cabu, mort d'un caricaturiste emblématique

DISPARITION – Le dessinateur a été tué dans l'attentat au siège la rédaction de "Charlie Hebdo", mercredi 7 janvier. Il allait avoir 77 ans.

Une coupe au bol, des petites lunettes rondes et un air perpétuellement juvénile : c'est l'image qu'on gardera de Jean Cabut, alias Cabu, dessinateur humoristique disparu mercredi 7 janvier dans l'attentat qui a touché la rédaction de Charlie Hebdo. Il avait 76 ans.

EN SAVOIR + >> "Le caricaturiste doit trouver le juste degré de véhémence"

De Hara-Kiri à "Récré A2" en passant par Charlie Hebdo et Le Canard enchaîné

Cabu a publié ses premières caricatures en 1954, dans un quotidien régional. Mobilisé deux ans pendant la guerre d'Algérie, il en a gardé un antimilitarisme farouche. Démobilisé, il enchaîne les collaborations à Paris Match, L'Enragé, Hara-Kiri, ce dernier journal étant le plus proche de son orientation à gauche, et celui où il rencontre Fred, Wolinski , Reiser… C'est dans Pilote qu'apparaissent pour la première fois ses personnages les plus connus, le Grand Duduche et le Beauf.

LIRE AUSSI
>>
Attentat contre Charlie Hebdo : le dernier dessin terriblement prémonitoire de Charb

Après l'interdiction de Hara-Kiri, Cabu entre pour la première fois à Charlie Hebdo en 1970. Il y reviendra en 1992 en tant que dessinateur de presse, ainsi qu'au Canard enchaîné. Ses caricatures ont depuis été publiées dans une cinquantaine de journaux et magazines. Dans les années 1980, les enfants le voient régulièrement dans “Récré A2”, où il dessine en direct. Parmi ses nombreux albums, il a publié en 1986 Le Nez de Dorothée, une compilation de ces dessins télévisés.

LIRE AUSSI
>> Charlie Hebdo : le récit de la dessinatrice obligée d'ouvrir la porte aux 2 terroristes

L'Hôtel de Ville de Paris lui a consacré une grande rétrospective en 2006, “Cabu et Paris”, ainsi que la médiathèque de Châlons-en-Champagne, sa ville natale. Père du chanteur Mano Solo, décédé du sida en 2010, Cabu était également un fou de jazz et a illustré plusieurs pochettes de disques.

LIRE AUSSI
>>
Attaque au siège de Charlie Hebdo : les précédentes attaques contre la presse

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en France : plus de 400 décès à l'hôpital en 24h et environ 4.000 cas confirmés

EN DIRECT - Vendée Globe : Escoffier sur son radeau de survie, quatre skippers à son secours

Vendée Globe : Escoffier en détresse, délicate opération de sauvetage en cours

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Loi sécurité, violences policières, maintien de l'ordre... Gérald Darmanin tient sa ligne devant les députés

Lire et commenter