Charlie Hebdo : Riss raconte la fusillade et l'avenir du journal

LIVRES

TÉMOIGNAGE - Le dessinateur Riss est revenu pour le quotidien Le Monde sur l'attentat commis contre l'hebdomadaire le 7 janvier. Il a raconté son traumatisme et s'est dit prêt à diriger Charlie Hebdo.

C'est un des rescapés. Le dessinateur Riss est revenu lors d'une interview accordée au Monde sur l' attentat commis contre Charlie Hebdo , qui a fait douze morts le 7 janvier. Ce jour-là, il était dans la salle de rédaction avec ses camarades lorsque les terroristes ont déboulé. ''J’ai d’abord cru au début que c’était un radiateur qu’on venait d’installer et qui explosait'', a expliqué au quotidien celui qui assume les fonctions de directeur de la rédaction depuis mai 2009.

EN SAVOIR + >> Riss devrait succéder à Charb

''La porte s’est ouverte, un type en noir a surgi avec une mitraillette. Il s’est retrouvé nez à nez avec Charb, se rappelle Riss. Et là, j’ai vu que les autres autour de moi essayaient de regarder à droite et à gauche, peut-être pour trouver une porte de sortie. Ils étaient debout. Moi, je me suis jeté par terre, face contre terre. Et à partir de ce moment-là je n’ai plus entendu que des sons. Et les sons en question, c’étaient des coups de feu. Pas de cris, pas de hurlements. Juste des coups de feu'', a raconté au Monde le caricaturiste Laurent Sourisseau, de son vrai nom.

A LIRE AUSSI >> Charlie Hebdo, qui sont les 12 'héros' victimes de l'attentat ?

"On va essayer"

Il a précisé qu'un des deux terroristes avait ensuite vérifié que Charb figurait bien parmi les hommes étendus par terre. Blessé à l'épaule droite, traumatisé, Riss est transporté à l'hôpital. ''Je me demandais s’il n’y avait pas une autre équipe en sommeil, chargée de chercher les rescapés'', a-t-il poursuivi.

Quant à continuer son travail, il a avoué : ''Je ne sais pas si, une fois sorti de l’hôpital [il devrait sortir ce mardi], j’arriverai à le faire. On va essayer, en tout cas.'' Riss s'est également dit prêt à travailler avec le rédacteur en chef Gérard Biard et a estimé qu'il faudra passer par une refondation du journal. Aux côtés de Philippe Val, Cavanna et Charb, Riss avait déjà participé à la refondation de Charlie Hebdo en 1992.

Lire et commenter