Christine Angot n'est plus dans la course pour le Goncourt

LIVRES
PRIX LITTÉRAIRE – L'Académie Goncourt vient de dévoiler sa deuxième sélection des romans en lice pour le plus prestigieux des prix littéraires français. Parmi eux : ''Eva'', de Simon Liberati, et ''2084'', de Boualem Sansal. ''Un amour impossible'', de Christine Angot, ne fait pas partie des titres retenus.

Pour certains, il est l'heure de tirer un trait sur le Goncourt. Le jury, présidé par Bernard Pivot, vient, en effet, de dévoiler sa deuxième sélection des romans encore en lice pour le plus prestigieux des prix littéraires français. Parmi les éliminés : Un Amour impossible, de Christine Angot qui raconte une nouvelle fois dans ce livre l'inceste dont elle a été victime. D'après une histoire vraie, thriller captivant de Delphine de Vigan, n'a également pas été retenu par les jurés.

Restent donc huit œuvres, dont 2084, de Boualem Sansal, qui nous offre ici la vision d'un monde absurde dominé par une religion ultra-radicale dérivée de l'Islam. Eva, de Simon Liberati, est également toujours  dans la course. Dans ce roman, le journaliste revient sur l'histoire de sa femme, Eva Ionesco, photographiée par sa mère Irina dans des poses érotiques alors qu'elle n'était qu'une petite fille.

En direct du musée du Bardo, à Tunis

Alors qui succédera à Lydie Salvayre, qui a emporté le Goncourt l'année dernière avec Pas pleurer ? En attendant la réponse définitive le 3 novembre prochain, un autre couperet tombera le 27 octobre. A cette date, le juré annoncera sa dernière sélection depuis le musée du Bardo à Tunis, cible d'un attentat meurtrier le 18 mars dernier. Une belle solidarité culturelle.

Les huit romans en lice pour le Goncourt :
- Titus n’aimait pas Bérénice (P.O.L.), de Nathalie Azoulai
- Boussole (Actes Sud), de Mathias Enard
- Les Prépondérants (Gallimard), de Hédi Kaddour
- Eva (Stock), de Simon Liberati
- Petit piment (Seuil), d'Alain Mabanckou
- Ce pays qui te ressemble (Stock), de Tobie Nathan
- Il était une ville (Flammarion), de Thomas B. Reverdy
- 2084 (Gallimard), de Boualem Sansal

A LIRE AUSSI
>> 2084, quand la dictature islamiste dominera le monde
>> Eva de Simon Liberati : beau, intéressant mais un peu gonflant

 

Lire et commenter