"Commando Culotte" dégomme le sexisme dans les films et les séries

LIVRES
BD – Dans ''Commando Culotte'', Mirion Malle analyse des œuvres du petit et grand écran, comme "Game of Thrones", "Starship Troopers", "Six Feet Under" ou "American Pie", sous l'angle du féminisme. Conclusions : les personnages féminins restent trop peu nombreux et surtout très stéréotypés.

Le sexe faible n'a jamais aussi bien porté son nom que dans les fictions du petit et grand écran. Dans Commando Culotte, une BD drôle et très bien documentée, Mirion Malle analyse les séries et les films sous l'angle du féminisme.

Première constatation : la plupart des fictions ne passe pas le Bechdel, un outil utilisé pour mesurer la représentativité des femmes. Pour le réussir, il suffit de répondre par l'affirmative à ces trois questions : est-ce qu'il y a dans l'œuvre deux femmes nommées ? Est-ce qu'elles discutent ensemble ? Est-ce qu'elles parlent d'autre chose que d'un homme ? Sur les 25 films qui ont fait le plus d'entrées en France en 2011, seuls quatre d'entre eux ont réussi le test ! Et sur 4 500 longs métrages recensés sur le site bechdeltest.com, 5% remplissent ces trois conditions.

American Pie et la culture du viol

Mais passer le Bechdel ne garantit pas pour autant, l'absence de sexisme. Mirion Malle cite ainsi le cas de Game of Thrones, avec des personnages féminins forts et complexes mais dont la saison 5 fleure la misogynie avec l'évolution catastrophique de Sansa. Extraits dessinés à l'appui, l'auteure dégomme également la culture du viol ou le slut-shaming dans des films tels que American Pie ou de Love Actually.

A travers de nombreux exemples, Mirion Malle revient, par ailleurs, sur les nombreux stéréotypes associés aux personnages féminins. ''Elles sont souvent réduites aux rôles d'intérêt amoureux, de mère, ou de coquette ridicule. Elles sont sexualisées, même quand ce sont des personnages très jeunes. Elles sont passives, attachées à l'espace domestique et correspondent toutes au même idéal de beauté'', détaille à metronews la dessinatrice, qui a décrypté des œuvres des années 1990 et d'autres beaucoup plus récentes.

Un bon point pour Star Wars

Est-ce à dire que la place des femmes dans les fictions n'aurait pas évolué en vingt ans ? ''Pas vraiment. Ces derniers temps, on voit effectivement de plus en plus de films avec des personnages de 'femmes fortes'. On voit des améliorations même au sein de grandes franchises, comme pour le dernier Star Wars. Après, on est malheureusement loin d'une d'une progression rapide. Geena Davis, fondatrice du Geena Davis Institute on Gender in Media, a fait des recherches pour savoir en combien de temps nous arriverions à la parité dans la représentation au rythme actuel : seulement 700 petites années...'', répond Mirion Malle.

Heureusement, même lentement, les lignes bougent et notamment grâce aux actrices elles-mêmes. Jennifer Lawrence, Emma Watson, Amy Schumer... font aujourd'hui davantage entendre la voix des femmes. ''C'est assez formidable de voir des stars comme Beyoncé s'étiqueter ouvertement comme féministes, on commence enfin à sortir de la peur du mot'', conclut Mirion Malle qui en a décidément dans la culotte.

A lire : Commando Culotte, de Mirion Malle, éditions Ankama, 192 pages, 15,90 euros.

A LIRE AUSSI
>> Les comédies romantiques banalisent-elles le harcèlement sexuel ?

Lire et commenter