E.L. James, l'interview : "50 Nuances de Grey n'est pas un roman porno"

E.L. James, l'interview : "50 Nuances de Grey n'est pas un roman porno"

DirectLCI
DANS LE RETRO – En 2012, metronews rencontrait E.L. James à l'occasion de la sortie en France du premier tome de la trilogie "50 Nuances de Grey". Alors que le film réalise un carton historique dans les salles du monde entier, nous vous proposons de redécouvrir cet entretien fort instructif avec la "maman" de Christian et Anastasia.

Vous commencez fort pour un premier livre. Comment vivez-vous toute la folie autour de Cinquante nuances de Grey ? 
Je suis encore sous le choc. J'ai toujours rêvé d'être écrivain mais je n'aurai jamais imaginé que ça arriverait de cette façon. C'est de la pure folie ! Personne n'aurait pu imaginer ce succès.

Comment l'expliquez-vous ?
Je pense simplement que les femmes aiment les histoires d'amour passionnées.

Cinquante nuances de Grey est vendu comme un livre sur le sado masochisme. Mais en réalité, c'est une histoire d'amour romantique.
C'est une histoire d'amour classique avec un peu de sexe dedans. Bon plus qu'un peu, je vous le concède (elle rit). Le livre pose la question de savoir jusqu'où est-on prêt à aller par amour ?

"J'ai écrit ce livre pour me faire plaisir"

Votre héros, Christian Grey a une sexualité particulière. Mais il pourrait aussi bien être fan de voitures, et forcer Anna à devenir une pro de la mécanique, non ?
Exactement. C'est drôle que vous parliez de voiture, car une de mes lectrices m'a écrit pour me raconter que son petit ami aimait la voir en sous vêtements dans diverses voitures. C'est un fétichiste des voitures. Je ne savais même pas que ça existait. Mais chacun a ses fantasmes.

Justement, vous avez couché les vôtres sur papier. Qu'est-ce que ça fait de les dévoiler au monde entier ?
C'est un peu étrange, j'avoue. Mais j'ai écrit ce livre pour me faire plaisir, en étant le plus sincère possible. Je n'ai aucun mal à en parler avec d'autres femmes. Par contre, ça me met plus mal à l'aise d'en discuter avec les hommes car ils ne se concentrent que sur la pornographie. Et mes livres ne sont pas pornographiques. Juste érotiques.

Le terme "mummy porn" vous énerve-t-il ?
Je ne l'aime pas car je le trouve misogyne. C'est très réducteur pour les femmes en général et les mères de familles en particulier. Comme si ce dernières ne pouvaient pas avoir de fantasmes. C'est une expression rapide utilisée par les journalistes paresseux...

"Non, je ne suis pas allées à des soirées SM !"

Pourquoi avez-vous choisi l'univers sado-masochiste ?
Je trouvais que c'était un univers intriguant et excitant. Je me suis demandée ce que ça ferait de tomber amoureuse d'un homme qui avait des pratiques aussi extrêmes. Je me suis mise à la place de l'héroïne.

Comment vous êtes-vous documentée pour en parler ? Avez-vous essayé ?
Non, je ne suis pas allées à des soirées SM ! J'ai lu pas mal de livres et je suis allée sur Internet. Pour le reste, j'ai fait travailler mon imagination (elle rit). J'ai aussi tester les scènes de sexe avec mon mari, pour voir si ce que je racontais fonctionnait. Mais nous étions habillés !

De nombreuses femmes disent que votre livre a réveillé leur libido. En êtes-vous fière ?
C'est extraordinaire. Je n'arrive pas à le réaliser car j'ai écrit le livre pour me faire plaisir. Je n'aurais jamais imaginé qu'il suscite autant de réactions.

"Je ne peux pas forcer les gens à aimer mon livre"

Avez-vous aussi écrit ce livre pour les hommes ?
Ils sont nombreux à le lire à présent, mais à la base je ne l'ai pas écrit pour eux. Ma cible était les femmes. Toutes les femmes.

En France, les premières critiques de votre livre ne sont pas tendres. Cela vous blesse-t-il ?
Non parce que je ne peux pas forcer les gens à aimer mon livre. Certains n'aiment pas ma façon d'écrire ? Ce n'est pas grave car il y a tellement de femmes qui ont adoré le livre. C'est ce qui m'importe le plus.

Quels sont vos prochains projets ?
Avant 50 nuances de Grey, j'avais écrit trois nouvelles que j'espère ressortir. Mais je dois les réécrire avant. Il y a une histoire d'amour érotique et une histoire d'amour paranormale. La troisième, je ne pense pas que je la publierai. J'adore les histoires d'amour... Mais ça je pense que vous l'avez compris !

Les trois tomes de la trilogie 50 Nuances de Grey sont disponibles aux éditions JC Lattès.

Lire et commenter