Estelle Lefébure : "A 50 ans, on a encore envie de plaire"

Estelle Lefébure : "A 50 ans, on a encore envie de plaire"

INTERVIEW – Le temps ne semble pas avoir d'emprise sur elle. Estelle Lefébure, 49 ans, livre les secrets de son bien-être dans "Orahe, ma méthode anti-âge" (éditions Flammarion). Un livre qui allie conseils de santé, astuces beauté, exercices de sport et recettes gourmandes.

Les livres sur le bien-être sont nombreux. Quelle est la particularité du vôtre ?
Je ne suis pas médecin, nutritionniste ou coach sportif. Mais depuis quelques années maintenant, je prends soin de moi en raison de mon métier. Je me suis beaucoup documentée et j'ai adopté une hygiène de vie simple et accessible à tous. C'est une méthode qui étudie le bien être dans sa globalité. Je me suis basée sur les 5 saisons selon la médecine chinoise pour que mon livre soit le plus clair possible. Le but est de s'assurer une longévité et pas seulement grâce aux crèmes antirides

Êtes-vous toujours aussi zen que le livre le laisse penser ?
(Elle rit) J'essaie de l'être le plus possible! C'est sûr que la vie prend parfois le dessus, mais je mets un point d'honneur à profiter du moment présent et à prendre un peu de temps pour moi. J'ai besoin de me déconnecter et de faire le vide, c'est primordial. S'occuper de soi et de son corps ça prend du temps, et je n'ai pas fini. Le chemin est long, c'est le travail de toute une vie.

Mais entre le travail et la famille, ce n'est pas toujours facile de trouver du temps pour soi. On peut se dire que vous en avez un peu plus pour prendre soin de vous…
Pourquoi est-ce que j'aurai plus de temps que les autres ? J'en ai parce que j'en prends, c'est différent. Tout le monde peut le faire, il ne suffit parfois que de 5 minutes. Peut-être faut-il aussi donner moins de temps aux autres. Le matin, je prends toujours le temps de m'étirer pour réveiller mon corps. Si je pars sur les chapeaux de roue je vais provoquer des ondes négatives et me stresser. J'aurais peut-être un sommeil moins long, mais il sera plus réparateur. 

Good night everyone . #tbt #picby @bettinarheims #dejatard

Une photo publiée par estellelefebure66 (@estellelefebure66) le

"Je n'ai jamais été dans les excès"

Avez-vous toujours eu ce rapport sain à votre corps ? 
A 20 ans, pas vraiment. Même si j'ai eu une vie qui m'a appris à être rigoureuse. C'est dans mon tempérament aussi : je n'ai jamais été dans les excès, je n'ai jamais vraiment fumé. Pour moi c'est assez facile d'avoir une bonne routine de santé car j'ai toujours été obligée d'entretenir mon corps. Mais avec l'âge on s'aperçoit que ça ne suffit plus de garder un beau physique. On réalise que c'est important d'avoir un côté spirituel.

Un peu d'excès et de folie dans la vie, c'est bien aussi non ? 
Mais avoir un grain de folie, ça ne veut pas forcément dire faire les choses avec excès. Ce week-end j'ai été en Normandie et je me suis fait plaisir en mangeant un Paris-Brest. Je ne le regrette pas mais ce midi, c'est asperge ! J'ai du mal à faire comprendre que je me fais plaisir en mangeant sainement. On n'a pas forcément besoin de mettre de l'alcool dans un jus pour qu'il soit meilleur. L'autre jour j'étais à un goûter d'enfant, et j'ai refusé une coupe de champagne. On m'a dit "Oh mais t'es pas drôle". Pourquoi ne serais-je pas être drôle parce que je ne bois pas à 4 heures de l'après-midi. Moi je préfère être drôle naturellement, je vous assure ! Prendre soin de sa santé et se faire du bien c'est un grand plaisir.

Au fond, on se dit que l'âge, ce n'est peut-être pas si important que ça… 
Il arrive un moment où on prend conscience que vieillir c'est grandir, avec un grand G, c’est-à-dire apprendre encore. Il faut vivre sans trop se soucier de l'âge, même s'il y a des choses qu'on ne peut plus faire comme avant. Oui, c'est important de faire attention à son physique et de ne pas se négliger. A 50 ans, on a encore envie de plaire. Mais aujourd'hui tout est basé sur l'apparence et je trouve que c'est dommage de ne pas s'occuper aussi de ce qui se passe à l'intérieur.

#chilling #atthebeach Are you making fun of me ? 😚 @emma__smet #journeerelaxe #alaplage

Une photo publiée par estellelefebure66 (@estellelefebure66) le

"Je fais entièrement confiance à mes enfants"

Votre fille Ilona est mannequin. Ça vous fait plaisir ou ça vous inquiète qu'elle suive vos pas ? 
Je ne suis pas de nature inquiète. Je conseille mes enfants, mais je leur fais entièrement confiance car chacun a son chemin de vie. Je peux les guider mais je ne peux pas les forcer. Heureusement Ilona n'a pas que ce talent-là, elle peint et dessine à merveille. Elle a un gros talent et j'aimerais qu'elle puisse plus l'exploiter.

Quel regard portez-vous sur vos années de top modèle ? 
J'en garde un très bon souvenir. J'ai fait des choses incroyables qu'on ne pourra plus revivre aujourd'hui car le métier a beaucoup changé. Les années 1980-1990 c'était l'apogée des mannequins star. On a vécu des aventures incroyables, il m'est arrivé de prendre le Concorde pour faire un aller-retour à New York dans la journée juste pour un shooting photo. Il y a eu aussi des moments difficiles et douloureux, mais c'est comme pour un accouchement : on garde que les bons souvenirs et on oublie la douleur !

Être maman sur le tard, ça aide à rester en forme ? 
(Rires) Oui parce qu'on n'a pas le choix ! Il faut une certaine vitalité en effet. Ça a été un cadeau incroyable que la vie m'a fait d'avoir un enfant. Je me dois d'être en pleine santé pour pourvoir l'accompagner le plus longtemps possible. Mais c'est un échange merveilleux d'énergie. Même si je ne suis pas pressée de retourner dans les devoirs et les tables de multiplication !

#labelleepoque #withmysweet @ilonasmet #and @kamran_ahmed17 #pfw #paris #fashion #lovethisplace

Une photo publiée par estellelefebure66 (@estellelefebure66) le

"Aujourd'hui l'humanité n'a plus de respect"

Vous êtes  active sur Instagram . C'est importance d'être présente sur les réseaux sociaux ? 
Oui, c'est important d'être dans l'air du temps. Je m'amuse, c'est un moyen de communiquer, d'échanger et d'avoir des nouvelles d'amis que je ne vois pas beaucoup. C'est aussi un bon moyen de choisir les photos qui me plaisent. Quand j'ai fait "Danse avec les stars", j'ai commencé à Twitter et je me suis prise au jeu. Facebook, par contre je n'accroche pas, je trouve que ça rentre trop dans l'intimité.

En parlant d'intimité, comment arrivez-vous à préserver votre vie privée ? 
Je ne vais pas dire que ça fait partie du jeu car ma vie n'est pas un jeu. Mais c'est important de poser des limites et d'avoir le droit à un jardin secret. Mais malheureusement aujourd'hui l'humanité n'a plus de respect.

Orahe, ma méthode anti-âge, Estelle Lefébure, éditions Flammarion, 19,90 euros, 177 pages

A LIRE AUSSI 
>> 
Estelle Lefébure éliminée de Danse avec les stars 3 
>> 
Ilona Smet heureuse et amoureuse sur Instagram

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Pass sanitaire : le projet de loi définitivement adopté par le Parlement

Pass sanitaire et obligation vaccinale : le refus ne sera finalement pas un motif de licenciement

Pass sanitaire, terrasses, obligation vaccinale... Ce que prévoit le projet de loi adopté par le Parlement

Restaurants, terrasses, trains, cinémas... Où le pass sanitaire sera-t-il obligatoire ?

Corse : 33 cas positifs dans une colonie de vacances malgré "des pass sanitaires valides"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.