"Harry Potter et l’enfant maudit" devient le livre le mieux vendu de la décennie au Royaume-Uni

LIVRES
RECORD – Sorti il y a quatre jours, le huitième recueil des livres d’Harry Potter affiche des ventes impressionnantes au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Il bat de loin "Fifty Shades of Grey", précédent détenteur du record anglais.

En 4 jours, le livre a battu des records. Harry Potter et l’enfant maudit, huitième tome des aventures du sorcier à lunettes, a été écoulé à 680 000 exemplaires depuis sa sortie le dimanche 31 juillet. Il devient ainsi le livre le mieux vendu des années 2010 au Royaume-Uni. Du côté des Etats-Unis et du Canada, deux millions de copies de la nouvelle œuvre de JK Rowling ont déjà été vendus, annonce NME

En remportant un tel succès au Royaume-Uni, Harry Potter et l’enfant maudit bat l’ancien détenteur du record, Fifty Shades of Grey, qui atteignait 664 478 exemplaires vendus en une semaine en 2012.

Harry Potter vs. Harry Potter

"Des fans de tous âges se sont réunis à minuit dans toutes les librairies et bibliothèques pour obtenir leur propre exemplaire de Harry Potter et l’enfant maudit, rassemblant ainsi les communautés pour célébrer la magie de la lecture et le pouvoir d’une narration magnifique." s’est félicité Ellie Berger, président de Scholastic Trade, l’éditeur américain de l’ouvrage.

Pourtant, le plus grand record de ventes littéraires au Royaume-Uni remonte à la décennie précédente et n’est autre…qu’Harry Potter lui-même. Le septième livre de la saga, Harry Potter et les Reliques de la Mort, a explosé les scores en 2007, en affichant 1,8 million d’exemplaires vendus lors de la semaine qui a suivi sa sortie (et 450 millions de livres dans le monde depuis mai 2015). Pas sûr que le dernier recueil en fasse autant. D’autant que beaucoup de fans se sont dits déçus de voir qu’il s’agissait d’un script de pièce de théâtre et non un roman.

A LIRE AUSSI
>>
Trois choses à savoir sur "Harry Potter et l'enfant maudit" (garanti sans spoilers)
>>
Après le tome 8, "Harry Potter, c'est fini", prévient JK Rowling

Lire et commenter