''Il est de retour'', le best-seller qui ressuscite Hitler

LIVRES
DirectLCI
ROMAN – Dans ''Il est de retour'', Timur Vermes raconte la résurrection en 2011 à Berlin du chef du IIIe Reich. Un livre drôle qui a rencontré un énorme succès en Allemagne en dépit d'une certaine polémique.

Berlin 2011, Adolf Hitler se réveille au milieu d'un terrain vague. C'est sur cette scène insensée que s'ouvre ''Il est de retour'', le premier roman de Timur Vermes. Dans son livre, sorti la semaine dernière en France, le journaliste allemand se glisse dans la tête du chef du IIIe Reich pour raconter à la première personne sa résurrection et sa découverte de la société allemande actuelle. ''Je n'ai pas du tout hésité à me mettre dans la peau de ce personnage, nous explique l'auteur. Au-delà des vérités historiques, je me suis attaché à ce que Hitler aurait voulu qu'on sache de lui. C'est son point de vue qui compte.''

Pour l'ancien Führer, devenu un quidam parmi d'autres, les débuts sont difficiles. Mais très vite, pris pour un sosie, il se retrouve engagé dans un show télé. Ses discours empreints de national-socialisme sur la grandeur et la décadence de l'Allemagne font bientôt de lui une nouvelle star, notamment célébrée sur You Tube. Obéissant au leitmotiv peu importe le fond, pourvu qu'on ait la forme, le monde des médias en prend ici pour son grade. ''J'espère que les jeunes lecteurs se poseront des questions sur cet homme sympathique et sur comment il a pu arriver au pouvoir. Hitler a été démocratiquement élu. Il était soutenu par la population allemande'', rappelle Timur Vermes qui dresse ici le portrait d'un personnage très charismatique.

Le prix du livre : 19,33 euros !

Usant du comique de situation, l'auteur livre également quantité de passages hilarants lorsque, par exemple, Adolf Hitler découvre la vacuité de la télévision, l'usage de l'ordinateur ou l'existence d'Angela Merkel. Le lecteur en vient ainsi à éprouver une certaine empathie extrêmement dérangeante pour le responsable de la Seconde guerre mondiale, qui s'est soldée par plus de soixante millions de morts, dont plus de 5 millions dans la Shoah. ''Je ne rends Adolf Hitler ni meilleur ni pire que ce qu'il a été. Mais j'ai tout à fait conscience que le thème de ce livre peut blesser la sensibilité de certains'', analyse Timur Vermes.

Accusé notamment de banaliser le mal, ''Il est de retour'' a reçu un accueil assez froid de la presse allemande. Tout le contraire de celle du public. Porté par un marketing très efficace – de la couverture épurée représentant la coupe de cheveux et la moustache immédiatement identifiables jusqu'au prix fixé cyniquement à 19,33 euros –, l'ouvrage a connu un énorme succès avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus. Traduit dans 35 pays, il pourrait très bientôt être adapté sur grand écran.

''Il est de retour'', de Timur Vermes, éditions Belfond, 416 pages, 19,33 euros.

Lire et commenter