Jean-Louis Beaucarnot : "La généalogie, c'est la seule vie privée que les célébrités se gardent"

Jean-Louis Beaucarnot : "La généalogie, c'est la seule vie privée que les célébrités se gardent"
LIVRES

REVELATIONS - Le plus médiatique des généalogistes vient de publier le "Dictionnaire étonnant des célébrités" (First), co-écrit avec le journaliste Frédéric Dumoulin. Un livre qui se situe "quelque part entre le Who's Who et le Quid", selon Jean-Louis Beaucarnot, et qui nous apprend tout sur l'origine des chanteurs et autres people. Rencontre avec une mine d'anecdotes surprenantes.

Comment avez-vous travaillé pour trouver tous ces secrets ?
Par les bios qui figurent dans le Who's Who, la prise de contact avec les célébrités ou avec leur famille, par les recherches dans les mairies, les archives. Le problème en généalogie, c'est qu'on a deux parents, qui avaient deux parents, qui avaient deux parents, etc... On multiplie par deux le nombre d'ancêtres à chaque génération, et on peut se retrouver avec plusieurs milliers d'ancêtres. Il reste forcément des zones d'ombre. Et puis, les célébrités sont toutes de milieux très différents : je ne peux pas travailler très loin sur la généalogie d'Omar Sy, qui n'aura rien à voir avec celle d'Inès de la Fressange. Je suis tombé plusieurs fois sur des terrains jamais explorés, même pas par la famille concernée, comme celle d'Emmanuel Macron.

Vous tombez toujours sur quelque chose d'inédit, de surprenant...
Je dois toujours partir à l'aventure sans aucun a priori. On a des surprises, comme dans la branche Smet de la famille de Johnny Hallyday, avec cet ancêtre qui était champion de calcul mental ! Quand j'ai fait la généalogie de DSK, je pensais tout avoir. Et puis, j'ai découvert que son aïeul Léon Bricot était mort à l'île Noire, dans le Pacifique, qui était connue pour son bagne... J'ai fait des recherches, et j'ai découvert que ce Bricot avait été condamné pour meurtre et qu'il avait tenu un bordel à Lons-le-Saunier !

"Je suis tombé plusieurs fois sur des terrains jamais explorés, même pas par la famille concernée."

Vos recherches ont aussi mis à jour des liens de parenté ?
Oui, s'il y a des noms de famille ou des noms de village identiques entre deux personnalités, je creuse. Et c'est là que je m'aperçois que Valérie Trierweiler, Sophie Marceau et Michel Sardou descendent de la famille Chaline, dans le Loiret : ils sont donc un peu cousins. Mais que NKM et Julie Gayet descendent des Borgia, c'est encore plus inattendu.

Et puis, il y a les parcours personnels, hors de toute influence familiale...
Ce que j'adore, ce sont les petits détails, et le parcours d'une famille. Avec son CAP de charcutier, comment Alain Delon a-t-il fini par devenir acteur ? Parce que son père avait une salle de cinéma et que sa mère faisait l'ouvreuse le dimanche. Les célébrités elles-mêmes ont d'abord l'air de ne pas s'y intéresser. On me demande souvent de faire les généalogies de stars à la télé ou à la radio. Gérard Depardieu n'a pas réagi sur le plateau, mais en-dehors, en off, il m'a dit que ça l'intéressait beaucoup. C'est leur jardin secret, la seule vie privée qu'ils se gardent. Ce qui est un peu dommage, car tous ces gens ont de beaux parcours.

Avez-vous rétabli des vérités, déboulonné des légendes ?
On lit partout que Carole Bouquet est d'origine sicilienne, c'est faux. Elle le reconnaît, d'ailleurs. Julien Doré dit qu'il descend de Gustave Doré : faux aussi. Mais un aïeul a pu le dire en plaisantant, sans préciser qu'il plaisantait, et cinquante ans après on l'a répété aux enfants... Julien Doré est donc sûrement de bonne foi en disant qu'il descendent de Gustave, mais ce n'est pas le cas.

"Julien Doré dit qu'il descend de Gustave Doré, c'est faux. Mais un aïeul a pu le dire en plaisantant."

Le livre se termine par des "galaxies" qui relient les célébrités entre elles...
On arrive à tisser des liens entre Deneuve, Bardot, Bergman et Jospin ! C'est logique : autrefois, les gens ne se mariaient que dans leur milieu, les rôtisseurs épousaient des filles de rôtisseurs, les filles de notaires épousaient des notaires, on restait entre soi. Les célébrités d'aujourd'hui vivent aussi un peu en circuit fermé, avec des vies privées plus exposées aujourd'hui.

Votre regard a-t-il changé sur ces stars ?
En travaillant sur elles, je les ai toutes trouvées sympathiques, alors que j'avais parfois une image négative. En creusant avec mon co-auteur Frédéric Dumoulin, on les a fait un peu descendre de leur piédestal, on leur a redonné de l'humanité. Et je les trouve tous extras.

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent