"Jessica Jones" débarque sur Netflix : rencontre avec son créateur, le dessinateur Michael Gaydos

"Jessica Jones" débarque sur Netflix : rencontre avec son créateur, le dessinateur Michael Gaydos

DirectLCI
ILLUSTRATION – Le co-créateur de l'héroïne Marvel Jessica Jones expose ses planches originales à la galerie Arludik, à Paris, à l'occasion du lancement de la série Netflix qui donne vie à son personnage. Michael Gaydos revient sur la genèse de cette anti-superhéroïne, inspirée par sa propre épouse.

Dessinateur, c'est un métier qui ne connaît jamais de lassitude. Des doutes, des découragements passagers, oui, mais être fatigué de crayonner, de gommer, d'encrer, ça n'existe pas. Le dessinateur de comics américain Michael Gaydos ne regrette pas le choix de carrière qu'il a fait à l'âge de 5 ans. "Je suis toujours heureux de vivre de mon dessin, et de voir qu'un personnage que j'ai co-créé capte autant d'attention", se réjouit-il dans l'élégante galerie Arludik, sur l'île Saint-Louis, qui expose ses planches.

Des expressions de visage plus humaines que nature

Ce personnage, c'est Jessica Jones, super-héroïne Marvel apparue dans Alias et Avengers, qui a raccroché le costume après un traumatisme pour devenir détective privée. Rattrapée par ses démons, cette "anti-superhéroïne" est un cas à part dans la galaxie Marvel, plus psychologique que physique, d'une sensibilité à fleur de peau. Si Gaydos en parle avec autant de tendresse, ce n'est pas un hasard : "Le scénariste Brian Michael Bendis avait jeté les bases de ce personnage, et moi j'ai choisi de prendre ma femme comme modèle. Elle n'est pas ressemblante trait pour trait, mais elle a ses expressions de visage." Gaydos nous désigne certaines cases de ses planches, où une Jessica Jones un peu mélancolique fait la moue, grimace, crie. "C'est très important dans mon travail : donner au visage dessiné l'expression la plus juste en fonction de ce qu'il dit. C'est ce qui la rend humaine, proche du lecteur."

Michael Gaydos avait donc de quoi être un peu perturbé par l'annonce d'une série télévisée tirée de Jessica Jones, avec un autre modèle en chair et en os pour camper son personnage, l'actrice Krysten Ritter. Il rit : "C'est vrai que ma Jessica et Krysten sont très différentes ! Mais quand j'ai visionné les premiers épisodes, mes doutes se sont envolés, j'ai même retrouvé quelques-uns de ses fameuses expressions. Chaque fois que je m'éloigne de Jessica Jones pour peindre ou dessiner autre chose et que la retrouve, c'est comme si je retombais amoureux. Et quand j'ai vu le premier épisode, ça m'a fait le même effet." Il balaie du regard ses planches, véritables storyboards en noir et blanc, toutes à vendre dans la galerie. Il n'y a qu'un portrait en couleurs qui ne le soit pas, puisqu'il appartient... à madame Gaydos.

A LIRE AUSSI >> "Jessica Jones" : notre avis sur la nouvelle série Marvel sur Netflix >> L'interview de Krysten Ritter, qui incarne Jessica Jones dans la série

Sur le même sujet

Lire et commenter