Katherine Pancol, muchacha de choc

Katherine Pancol, muchacha de choc

LIVRES
DirectLCI
LIVRE - Quatre ans après sa précédente trilogie, la romancière Katherine Pancol revient avec "Muchachas". Un premier tome qui a pour thème la violence conjugale. Et dans lequel on retrouve certains de ses anciens personnages.

C'est une scène qui l'a profondément marquée. L'étincelle de départ de Muchachas, Katherine Pancol l'a trouvée en juin 2010 lors d'une rencontre furtive. Attablée dans un café de Plaisance-du-Gers, elle voit un homme frapper sa femme enceinte devant leurs deux garçons. Quand l'écrivain la rejoint aux toilettes, l'homme lui intime l'ordre de dégager sous peine de dérouiller son épouse. ''J'ai essayé en vain de la retrouver, raconte-t-elle. Je n'en ai pas dormi pendant des jours. A force de tourner cela dans ma tête, j'ai décidé d'en faire un livre.''

Vous l'aurez compris, le premier tome de ce roman, qui en compte trois, n'est pas des plus joyeux. On y découvre Stella et sa mère Léonie qui survivent, à Saint-Chaland, entre les mains de Ray, l'homme de la maison. Pour construire ces personnages, l'auteur a interrogé de nombreuses victimes de violence. ''Je voulais comprendre comment on pouvait basculer de la normalité à l'horreur. Il a suffit que j'en parle à mon entourage pour recueillir des témoignages. Encore aujourd'hui, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son mari'', rappelle Katherine Pancol.

6 millions d'exemplaires vendus

Malgré la force de cette seule histoire, Katherine Pancol n'a pas tourné la page de sa précédente trilogie, qui s'est vendue à plus de 6 millions d'exemplaires en France. Muchachas s'ouvre ainsi sur la suite des aventures d'anciennes connaissances : Hortense Cortès, Gary, Joséphine et Philippe. Et à entendre l'auteur, elle n'a pas vraiment eu le choix. ''L'écriture c'est très bizarre. Au départ, je ne pensais parler que de Stella. Puis la première phrase du livre – celle qui me permet de tout mettre en place – est arrivée : ''Que les gens sont laids ! soupire Hortense''. Alors, j'ai laissé les personnages revenir.''

Trois ans et demi plus tard, sort enfin le premier Muchachas, femmes en espagnol, qui compte trois volumes au total. Mais contrairement aux précédents, Les Yeux jaunes des crocodiles, La Valse lente des tortues et Les Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi, ils forment une unité et ne peuvent pas être lus séparément. ''Dans le deuxième tome, beaucoup plus gai, je laisse de côté Saint-Chaland, précise Katherine Pancol. Il faudra attendre le dernier livre pour que tous les fils se dénouent.'' Ne reste plus au lecteur qu'à patienter avant les sorties prévues en avril et en juin.

Lire et commenter