Kemar, humoriste 2.0 quand il le veut bien

LIVRES

DECOUVERTE - Kemar vient de sortir "Le livre dont vous êtes le zéro", aux éditions Michel Lafon. Si le grand public ne connaît pas forcément son nom, les internautes, eux, sont nombreux à rire devant les vidéos qu'il poste sur sa chaîne YouTube.

Faire une interview de Kemar ? Oui, mais pas avant 11 heures. Humoriste 2.0, Kemar a la chance de pouvoir régler son réveil quand il veut. A 28 ans et toutes ses dents, le jeune homme cartonne sur YouTube, où sa chaîne affiche plus d'un million d'abonnés.

Son crédo : l'humour loufoque, souvent absurde, parfois graveleux. Marc Jarousseau de son vrai nom s'est lancé dans les vidéos avec ses potes Norman et Hugo au sein du Velcrou à la fin des années 2000. "J'étais dans une phase transitoire, je ne savais pas trop quoi faire", explique le jeune homme qui s'est formé en autodidacte.

En solo depuis cinq ans

En 2011, comme les autres, il se lance en solo et sort son premier clip "Un morceau de salade". On ne connaît pas l'adresse de son maraîcher, mais visiblement c'est de la bonne. Résultat : cinq ans plus tard, il est toujours là. "Ça a bien marché tout de suite même si au début l'argent ne rentrait pas vraiment. Mais depuis quatre ans, ce n'est plus un problème", confirme-t-il.

Depuis, Kemar a enchaîne les sketchs comme ses micro-crottoir sur la cigarette, les vacances ou Noël. Il a aussi mis la main à la pâte au sein du studio Bagel, collectif d'humoristes qui a notamment officié pour le "Before" et "Le Grand Journal", de Canal+, via des pastilles comme le "Dézapping".

Mais Kemar ne lorgne pas pour autant du côté du petit écran. " On ne peut pas faire ce qu'on veut. Quand on écrivait pour le 'Before', il y avait beaucoup de censure. Sur YouTube, il y a beaucoup moins de filtres", assure-t-il.
 

Au-delà de l'humour, Kemar a aussi rencontré l'amour avec un grand A. L'heureuse élue s'appelle Natoo et elle aussi fait partie des YouTubeurs stars avec 2,5 millions d'abonnés à son compte. Alors Kemar, jaloux ? "Pas du tout. C'est normal. Elle, c'est une bosseuse contrairement à moi", confesse-t-il.

Conséquence de ce poil dans la main : Kemar poste au mieux une vidéo par mois, au pire, une tous les deux ou trois mois "Mais c'est beaucoup de boulot, avec plusieurs jours de montage, hein". Sans parler du stress face à la caméra "Toujours présent, mais bien dissimulé".

Le garçon n'est cependant pas aussi feignant qu'il voudrait nous le faire croire. Pour preuve, il vient de sortir aux éditions Michel Lafon Le livre dont vous êtes le zéro, qui reprend le concept des livres dont vous êtes le héros, genre incontournable pour les jeunes lecteurs des années 1980.

Dans cet ouvrage très drôle, on ne combat pas à coups de dé une sorcière des neiges ou un dragon velu mais le chômage ou Jean-Pascal qui en sera quitte pour une giclée d'harissa dans les yeux.

De quoi renforcer un peu plus la notoriété de Kemar qui se fait déjà alpaguer par ses fans. "On m'arrête parfois dans la rue pour faire une photo ou me dire un mot mais ce n'est jamais malveillant. Il n'y a pas le côté déplaisant." Au pire, il pourra toujours trouver refuge sous sa couette. 

A lire : Le livre dont vous êtes le zéro, de Kemar, éditions Michel Lafon, 13,95 euros. 

Lire et commenter