L'ABC d'Haruki Murakami

L'ABC d'Haruki Murakami

'L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage'' d'Haruki Murakami sort jeudi en France. Une excellente occasion pour découvrir, si ce n'était déjà fait, le plus célèbre des écrivains japonais.

Un écrivain secret
Inutile de le chercher sur les réseaux sociaux. Haruki Murakami, âgé de 65 ans, vit dans l'ombre. Ses apparitions publiques se comptent sur les doigts d'une main. En 1995, au Japon, il s'engage pour les victimes du séisme de Kobe. En 2009, en Israël, il condamne les frappes sur Gaza. En 2011, à Barcelone, il s'exprime contre l'énergie nucléaire. En mai dernier, à Kyoto, il donne une conférence sur l'écriture. Finalement, Haruki Murakami ce sont ses livres qui en parlent le mieux.

Une œuvre éclectique
Depuis ''Ecoute le chant du vent'', publié en 1979, Murakami a sorti une trentaine de romans, recueil de nouvelles et essais, dont les sublimes ''Chroniques de l'oiseau à ressort'', ''La Ballade de l'impossible'' ou ''Kafka sur le rivage''. La musique tient une place particulière dans l'œuvre de ce mélomane qui a tenu un bar de jazz à Tokyo. Pour son dernier livre en date, il a choisi comme bande son mélancolique ''Les Années de pèlerinage'' de Liszt. Autre grande passion de Murakami : la course à pied, dont il fait l'éloge dans 'Autoportrait de l'auteur en coureur de fond'.

Un carton planétaire
Depuis quelques années, Murakami fait parti des favoris pour le Prix Nobel de littérature. Traduits dans une cinquantaine de langues, ses livres font un carton planétaire. En France, il a écoulé plus de 600.000 exemplaires de sa trilogie '1Q84'. Au Japon, plus d'un million d'exemplaires de ''L'incolore Tsukuru Tazaki'' ont été vendus en deux semaines. ''Son succès s'explique par de multiples facteurs. Il est Japonais sans être Japonais et ses références sont autant asiatiques qu'occidentales, explique Hélène Morita, qui traduit ses livres en français. Son style est accessible avec une alternance de langue directe et de métaphores étonnantes. Son imagination est d'ailleurs extraordinaire. Il aborde des problèmes métaphysiques mais à travers des paraboles. Beaucoup de lecteurs se reconnaissent dans son univers.''

Des thèmes universels
Dans un registre fantastique ou plus réaliste, plusieurs thématiques reviennent au fil de ses livres. ''Murakami parle beaucoup de solitude, de mélancolie, de la recherche éperdue d'un amour parfait ou de la nostalgie de l'adolescence. Il cherche également la marque du démon qui fait agir chaque individu à son insu'', souligne Hélène Morita. Des sujets profonds qu'il aborde à travers des histoires aux multiples réalités. ''Il y a chez lui un brouillage permanent entre rêve et réel. On est toujours dans un entre-deux. Les peut-être sont très importants''. A chaque lecteur donc de tirer ses propres conclusions.

''L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage'' d'Haruki Murakami, éd. Belfond368 p., 23 euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.