"Le Chat du Rabbin" de Joann Sfar revient plus humain que jamais

"Le Chat du Rabbin" de Joann Sfar revient plus humain que jamais

LIVRES
DirectLCI
BD – Après neuf ans d’attente, le célèbre chat philosophe de Joann Sfar revient dans un sixième tome, "Tu n’auras pas d’autre Dieu que moi" (Dargaud). Cette jolie fable autour de la foi, de la maternité et de la peur du désamour concentre le meilleur de son auteur.

Joann Sfar était à Edimbourg lorsqu’il a fini le tome 5 du Chat du Rabbin. C’était le 1er juin 2006 et il ne se doutait pas qu’il allait mettre 9 ans à dessiner la suite. Quoique… Sfar reconnaît lui-même sa fâcheuse tendance à commencer plusieurs séries sans jamais les terminer. A sa décharge, il n’a pas chômé : trois films, dont La Dame à l’auto, sorti discrètement en août, une flopée d’albums et de nouveaux volets de ses carnets autobiographiques sont sortis entre-temps.

Mais il nous avait manqué, ce félin à grandes oreilles doté de parole, fou amoureux de sa maîtresse Zlabya qu’on avait quittée fraîchement mariée. Le film qui l’avait animé sur grand écran en 2011 ne répondait pas à LA question : et après, qu’est-ce qui se passe ? Au début du nouveau tome de ses aventures, ce qui se passe, c’est que Zlabya est enceinte. Et notre chat le prend très, très mal. A cause de cette petite créature vagissante, il ne sera plus le centre du monde, et sa maîtresse va l’oublier. Déjà qu’il tolérait mal le grand dadais de mari, qui préfère psalmodier qu’enlacer sa femme. Accablé, le chat s’enfuit.

Même les souris ont des choses à nous apprendre

Il aimerait partager le réconfort que son ancien maître, le rabbin, trouve dans la prière. Malgré un joli dialogue sur la foi, le chat ne voit pas l’intérêt de parler à Dieu s’il n’obtient rien en retour. Le chat va alors de tenter de renouer avec sa condition, qui n’est pas de philosopher sur l’amour ou la foi, mais de griffer ses semblables et croquer des souris. Or, chez Joann Sfar, même les souris ont des choses à nous apprendre, pour peu qu’on ait un minimum de générosité, de dérision et de capacité de pardon.

Ces grands thèmes humanistes sont d’ailleurs au cœur de l’œuvre de Sfar, qui a récemment traversé des épreuves difficiles : la lecture de ce magnifique sixième tome n’en prend que plus de valeur. A lire même si on ne connaît pas les albums précédents : Tu n’auras pas d’autre Dieu que moi est l’un des plus beaux - et des plus drôles ! – de son auteur.

Tu n’auras pas d’autre Dieu que moi (Le Chat du Rabbin, tome 6), de Joann Sfar, Dargaud, 56 p., 12,99 euros.

A LIRE AUSSI >>  Des dessins de Joann Sfar à partir de 10 000€

Lire et commenter