"Le Garçon" de Marcus Malte remporte le prix Femina 2016

LIVRES

LAUREAT – La saison des prix littéraires d’automne est ouverte : le prix Femina a été attribué à Marcus Malte pour "Le Garçon" (Zulma), mardi 25 octobre. Cet outsider, pourtant loin d'être débutant, dame le pion à de sérieux concurrents comme Laurent Mauvigner, Luc Lang, Thierry Vila et Nathacha Happanah.

C’est qui, Marcus Malte ?

Marcus Malte est né en 1967. On a comparé son univers romanesque à ceux des Américains Jim Thompson, David Goodis et Harry Crews. Avec la force et la maîtrise déjà affichées dans La Part des chiens et Garden of love, récompensés par de nombreux prix littéraires, Marcus Malte alterne violence et tendresse dans ses nombreux romans, aussi bien dans le domaine du polar que de la littérature jeunesse. 

De quoi ça parle, "Le Garçon" ?

Le garçon du titre n’a pas de nom. Né dans une contrée aride du sud de la France, sauvage, il ne connaît du monde que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il prend la route et commence son apprentissage des hommes. D’une femme, aussi, Emma, avec qui il vit une passion fusionnelle. Puis viendra la guerre, paroxysme de la folie des hommes et de ce que l’on nomme la civilisation… 

Alors, il le mérite, ce prix Femina ?

Sur les blogs de voraces lecteurs, Le Garçon de Marcus Malte a été salué pour sa langue franche et crue, pour ses rencontres fortes qui amènent l’éveil à la conscience d’une âme vierge. Ponctué des petits et grands soubresauts de l’Histoire, Le Garçon est un prix Femina qui tranche à sa façon, singulière, radicale, drôle et grave. Il succède avec panache à D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter