Le grand spécialiste du Moyen Age, Jacques Le Goff, est décédé

Le grand spécialiste du Moyen Age, Jacques Le Goff, est décédé

LIVRES
DirectLCI
DISPARITION – L'historien français est mort ce mardi à l'âge de 90 ans. Il laisse derrière lui une œuvre monumentale qui a permis de mieux comprendre la société médiévale occidentale.

Il a consacré sa vie au Moyen Age. Jacques Le Goff est décédé ce mardi à l'âge de 90 ans. Normalien et agrégé d'histoire, il s'est attaché durant toute sa carrière à restituer tous les aspects de la société du ''long Moyen Age occidental'', soit de l'Antiquité tardive au XVIIIe siècle. Pour l'historien, le Moyen Age ne s'achevait pas, en effet, au XVe siècle avec la Renaissance mais se prolongeait jusqu'au siècle des Lumières. Jacques Le Goff a publié une quarantaine d'ouvrages sur ce sujet dont "Marchands et banquiers au Moyen Age", "L'imaginaire médiéval", une biographie de "Saint-Louis" ou "L'Europe est-elle née au Moyen Age ?".

''Les lundis de l'histoire'' sur France Culture

Cet Européen convaincu n'hésitait pas non plus à quitter sa période de prédilection pour aborder l'actualité la plus chaude. "Un historien ne peut pas vivre uniquement dans le passé. Je crois qu'il a le devoir de s'inscrire dans la vie de sa société autrement que par ses écrits", affirmait cet homme chaleureux à l'imposante stature. "L'histoire est ce qui permet de mettre en perspective les mutations en œuvre aujourd'hui", analysait-il. Soucieux de toucher un public plus large que les seuls initiés, il animait aussi sur France Culture "Les lundis de l'histoire", dont il est devenu producteur en 1968.

Elève puis successeur de Fernand Braudel, en 1972, à la tête de l'Ecole pratique des hautes études, Jacques Le Goff est considéré dès la sortie en 1957 de son premier livre, "Les intellectuels au Moyen Age", comme l'héritier de l'Ecole des Annales, qui avait bouleversé l'approche historique dans les années 1930. Il dirigera d'ailleurs à partir de 1967 la prestigieuse revue Annales. "Une idée fondamentale de l'Ecole des Annales, c'est que l'histoire se fait dans un va-et-vient constant du présent vers le passé et du passé vers le présent", expliquait-il.

Lire et commenter