Le livre qui fait du bien (2) : "Nos faces cachées" de Amy Harmon

Le livre qui fait du bien (2) : "Nos faces cachées" de Amy Harmon
LIVRES

COUP DE COEUR - Roman, témoignage, essai... Chaque semaine, retrouvez le choix "feel good" de Christophe Mangelle, fondateur et rédacteur en chef du site culturel "La Fringale Culturelle". Aujourd'hui : "Nos faces cachées" de Amy Harmon, le roman phénomène de l’auto-édition jeunes adultes, best-seller aux États-Unis, est en librairie en France dès cette semaine.

C’est qui ?
Amy Harmon a toujours su qu’elle serait auteur. Ayant plusieurs cordes à son arc, elle partage ainsi son temps libre entre écriture de chansons et celle de ses histoires. Si bien qu’elle a sorti un album de blues gospel en 2007, What I Know, et qu’elle a déjà à son actif cinq romans publiés pour jeunes adultes. Mais c’est avec Nos faces cachées qu’elle rencontre le succès. Ce roman publié à compte d’auteur devient un best-seller aux États-Unis grâce à l’enthousiasme suscité sur le web. Depuis, la blogosphère internationale s’est emparée de Nos faces cachées. La France n’est pas en reste, les pré-commandes phénoménales avant sa sortie, dans la collection R de Robert Laffont, en témoignent.

EN SAVOIR +
>>
Tous nos livres qui font du bien
>>
Le livre qui fait du bien n°1 : "Le jour où j'ai appris à vivre"

Ça parle de quoi ?
D’une bande d’amis qui perdent leurs illusions au fil du temps. Trois personnages principaux font ce roman avec de nombreux personnages secondaires : Fern, l’adolescente mal dans sa peau qui se conforte dans l’idée d’être invisible, Bailey son cousin qui souffre d’une dystopie musculaire et qui souhaite être un héros malgré un fauteuil roulant trop encombrant et Ambrose, le beau gosse idolâtré de tous qui après le 11 septembre souhaite aussi être une autre sorte de héros en partant en Irak avec quatre amis… Puis tout bascule à jamais. Ambrose revient seul, cabossé, avec une chance de découvrir l’amour, l’amitié, de redonner un sens à sa vie. Va-t-il de nouveau croiser le chemin de Fern ? Ou bien celui de Bailey ?

Pourquoi on aime ?
L’emballement pour ce roman se justifie tout simplement parce que les lecteurs veulent lire une belle histoire avec des personnages qui leurs ressemblent. Fern, Bailey, Ambrose et tous les autres vivent dans le même monde que nous (le 11 septembre, la guerre en Irak, etc.). Ils nous interpellent sur la part de beauté et de laideur qui se niche en chacun de nous. Amy Harmon aborde avec justesse l’amitié, l’amour, l’handicap, l’héroïsme, la mort et le deuil d’êtres chers en évitant les pièges du pathos indigeste. Après Nos étoiles contraires de John Green, la littérature jeunes adultes prouve encore une fois qu’elle s'adresse en réalité à tous les publics.

Nos faces cachées, de Amy Harmon. Ed. Robert Laffont/Collection R, 438 p., 17,90€

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent