Le livre qui fait du bien (25) : "Blasmusikpop" de Vea Kaiser

Le livre qui fait du bien (25) : "Blasmusikpop" de Vea Kaiser

DirectLCI
DECOUVERTE - Roman, témoignage, essai... Chaque semaine, retrouvez le choix "feel good" de Christophe Mangelle, fondateur et rédacteur en chef du site culturel "La Fringale Culturelle". Aujourd'hui : la comédie "Blasmusikpop" de Vea Kaiser qui égayera la rentrée littéraire.

C’est qui ?
Née en Autriche à St. Pölten en 1988, Vea Kaiser est une petite prodige de la littérature qui fait des débuts tonitruants et très remarqués outre-Rhin. Elle a étudié le grec ancien à l’Université de Vienne. Ensuite, elle a suivi un cursus littéraire et s’est spécialisée dans le journalisme culturel. Imbibée de lettres, très naturellement, Vea Kaiser a rédigé son premier roman, Blasmusikpop, qu’elle a publié à tout juste vingt-quatre ans. Le succès est retentissant : des traductions en Europe et plus de 80 000 exemplaires vendus. Jusqu’à une adaptation cinématographique en cours. Son deuxième roman - non publié en France pour l’instant - est en librairie depuis mai 2015 en Autriche, et le suivant en cours d’écriture. Vea Kaiser n’a pas fini de faire parler d’elle... pour de bonnes raisons !   
 
Ça parle de quoi ?
D’un couple, Elisabeth et Johannes, qui vivent dans un village paumé dans les montagnes, les Alpes autrichiennes : Saint-Peter-sur-Anger et qui ont tous les deux quelque chose dans le ventre. Elisabeth est enceinte. John a le ver solitaire. Ce point de départ farfelu entre drame et joie nous raconte l’histoire d’une famille qui est tombée sur une curieuse façon de découvrir la science dans un coin perdu sur trois générations. Johannes devient médecin et il communique à son petit-fils sa passion pour Hérodote. Seulement, ce dernier rate son baccalauréat, et les conséquences vont être encore une fois des plus inattendues. Malgré une histoire originale comme jamais, ce roman saura vous enchanter, à votre grande surprise.
 
Pourquoi on aime ?
Parce qu’on est bluffé par les premiers pas de cette nouvelle romancière qui nous offre un grand roman sur un petit village à peine visible sur Google Maps. Avec cette histoire frappadingue aux évènements bizarres, la romancière décrit avec justesse la manière dont ses personnages sont victimes du qu’en-dira-t-on. Vea Kaiser parle avec intelligence de la promesse de modernité de la grande ville pendant que les villageois se cramponnent aux traditions. Notons en plus du talent de la romancière, le travail de traduction de Corinna Gepner, qui est une vraie prouesse et un plaisir sauvegardé pour le lecteur. Un roman jubilatoire qui fuse d’intelligence à tout va. Vivifiant.  

"Blasmusikpop", de Vea Kaiser, traduit de l’allemand (Autriche) par Corinna Gepner, Presses de la cité, 528 p., 22 €
 
 

Sur le même sujet

Lire et commenter