Le livre qui fait du bien (31) : "La balade des pas perdus" de Brooke Davis

Le livre qui fait du bien (31) : "La balade des pas perdus" de Brooke Davis

DirectLCI
COUP DE CŒUR - Roman, témoignage, essai... Chaque semaine, retrouvez le choix "feel good" de Christophe Mangelle, fondateur et rédacteur en chef du site culturel "La Fringale Culturelle". Aujourd'hui : le premier roman de Brooke Davis, "La balade des pas perdus".

C’est qui ?
Brooke Davis nous vient de loin... Australienne, cette trentenaire pétillante a grandi à Bellbrae et vit aujourd’hui à Perth où elle exerce le métier de libraire. Diplômée des universités de Camberra et Curtin, elle a gagné de nombreux prix pour ses travaux universitaires. Son doctorat en creative writing en poche, elle savoure autant que ce titre l’intimide. Passionnée par les livres et l’écriture, après en avoir conseillé à de nombreux clients, suite à un drame personnel - le décès de sa maman - Brooke Davis souhaite revenir aux envies de ses huit ans : écrire, devenir romancière. Et c’est ainsi qu’elle écrit le livre qu’elle n’a jamais trouvé sur les étagères de la librairie où elle travaille. La balade des pas perdus, son premier roman, est publié dans plus de 25 pays.

Ça parle de quoi ?
Millie Bird est une fillette de sept ans, fascinée par les choses mortes qu’elle compile dans son livre : des oiseaux, des araignées, son chien Rambo, le vieil homme dans la rue... et bien plus difficile pour elle, son père. Jusqu’au jour où la petite fille veut retrouver sa mère qu’elle a perdu dans un centre commercial. La voilà embarquée dans un voyage rocambolesque, de la côte Ouest de l‘Australie à Kalgoorlie, en plein milieu du bush. Millie rencontre deux âmes esseulées réunies par des circonstances extraordinaires : Karl, 87 ans, le dactylographe qui tape des mots d’amour sur le corps de sa femme et souhaite de nouveau être un homme. Et Agatha, 82 ans, la voisine acariâtre qui n’aime pas la noix de coco et qui espère que tout redevienne comme avant. Ensemble, que vont-ils découvrir sur le sens de leur vie ?

Pourquoi on aime ?
La balade des pas perdus est un petit bijou, une jolie découverte dans laquelle l’émotion surgit à chaque page. Ce roman aborde le deuil avec délicatesse et fantaisie. La plume de la romancière a la force de réparer les lecteurs abîmés par la mort d’un proche, avec en bonus, une approche salvatrice du sens de la vie. Au fil du voyage que vivent les personnages un brin hurluberlus, le lecteur se surprendra à dissocier la vieillesse de la mort, à associer la sagesse avec la jeunesse en assimilant l’idée que la tristesse nous permet peut-être d’éprouver le sens de la vie. Décalé, drôle et brillant, La balade des pas perdus touche justement au cœur, un émerveillement à la Amélie Poulain. De jolis et fantaisistes premiers pas...

>> La balade des pas perdus, de Brooke Davis, Fleuve Editions, 336 p., 16,90 €.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter