Le livre qui fait du bien (34) : "La mort est une femme comme les autres" de Marie Pavlenko

Le livre qui fait du bien (34) : "La mort est une femme comme les autres" de Marie Pavlenko

LIVRES
DirectLCI
ON AIME - Roman, témoignage, essai... Chaque semaine, retrouvez le choix "feel good" de Christophe Mangelle, fondateur et rédacteur en chef du site culturel "La Fringale Culturelle". Aujourd'hui : le tendre et intelligent roman de Marie Pavlenko "La mort est une femme comme les autres".

► C’est qui ?
Marie Pavlenko est née en 1974. Journaliste dans la presse écrite, elle commence à écrire des scénarios télé, ciné et BD (Les Envahissants au Livre de Poche et Were are Family chez Delcourt - Prix Première Bulle 2013 au festival d’Angers BD). Et aussi des romans... Elle est ainsi l’auteure de la trilogie Le livre de Saskia (Prix Oriande 2012 du meilleur roman de féérie), La Fille-Sortilège (Prix Elbakin 2013 du meilleur roman jeunesse) et le premier tome de la série Marjane (deuxième tome prévu en 2016). Avec La mort est une femme comme les autres, elle propose sa première fiction pour un public adulte.

 Ça parle de quoi ?
Et si la mort était une femme ? Et si du jour au lendemain, dans un service de soins palliatifs, aucun patient ne succombait alors que la douleur est insoutenable ? Normal : Emm, alias la mort, a fait un burn-out. Jusqu'à sa rencontre avec Suzie, une jeune femme touchée par un cancer dont la gentillesse va l’émouvoir. Grâce à elle, l'ange exterminateur va découvrir la richesse de la nature humaine, qu’elle ignorait jusqu’à présent. 

 Pourquoi on aime ?
La mort est une femme comme les autres aborde un thème qui nous fait tous peur. Marie Pavlenko réussit pleinement son défi, celui de parler d’un sujet grave en utilisant le ton de la comédie avec un humour libérateur. Dans son burn out, Emm (La Mort) prend conscience de notre attachement viscéral à la vie. A sa manière, insolite et surprenante, ce roman vous réconciliera avec la Grande Faucheuse. Ou presque.

>> La mort est une femme comme les autres, de Marie Pavlenko, Editions Pygmalion. 192 pages. 16 euros. 

Lire et commenter